Narjiss Nejjar, nommée directrice de la Cinémathèque marocaine

La cinéaste Narjiss Nejjar vient d’être désignée à la tête de la Cinémathèque marocaine en tant que directrice.

Le Centre cinématographique marocain (CCM) a annoncé la nomination de Narjiss Nejjar en tant que directrice de la Cinémathèque marocaine. « L’expérience de Mme Narjiss Nejjar et les relations professionnelles qu’elle a su développer dans le monde tout au long de son parcours, contribueront sans nul doute au succès de cette nouvelle entreprise », met en avant le CCM dans un communiqué. A l’actif de cette réalisatrice ? « L’amante du Rif », « Les yeux secs », et son petit dernier « Apatride » qui a été projeté en avant-première lors de la 68ème édition du Festival international du film de Berlin (Berlinale). Dans ce long-métrage, elle évoque le parcours d’une femme de 35 ans, hantée par une enfance déchirée : à l’âge 12 ans, elle a fui avec son père au Maroc, laissant sa mère seule en Algérie. Un exil forcé qui a séparé de nombreuses familles maroco-algériennes en décembre 1975 (expulsion de 45 000 Marocains d’Algérie). Désormais, c’est au cœur de la Cinémathèque marocaine que Narjiss Nejjar va consacrer tout son temps. Un gros chantier à venir puisque « grâce aux efforts conjugués des ministères de l’Economie et des Finances, de la Culture et de la Communication, et du CCM, la Cinémathèque marocaine va enfin pouvoir remplir le rôle dévolu aux Cinémathèques nationales dans le monde à savoir la restauration, la conservation et la diffusion du patrimoine cinématographique national et mondial ».

 

La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4