Nabil Ayouch: « Cette censure est totalement illégale et unilatérale » (Vidéo)

«Je ne m’attendais pas à cette censure. C’est une décision totalement illégale et unilatérale du ministère de la communication». C’est en ces termes que Nabil Ayouch a réagi par rapport à la décision des autorités d’interdire la sortie de son film "Much Loved".

 

Pour le réalisateur marocain, cette décision est contraire aux lois du Pays et n’a pas respecté la procédure en vigueur. «Pour pouvoir accepter ou refuser le visa à un film, le producteur ou le distributeur doit d’abord déposer sa demande au CCM, hors nous n’avons fait aucune demande», a expliqué M.Ayouch, à ALM,.

Pour le réalisateur, il est évident que c’est un film qui n’est pas fait pour tous les publics, mais il y avait d’autres alternatives à l’interdiction. Il est  notamment question de l’encadrement de la sortie du film en l’interdisant au moins de 16ans, ou au moins de 18ans.

Et M.Ayouch de conclure : «Cette décision est précipitée. Au lieu de se baser sur des rumeurs, les censeurs auraient dû commencer par regarder le film, ils se seraient rendus compte de ce qu’il y a dedans».

L’actrice franco-marocaine Nadia Benzakour joue dans le dernier film d’Eric Barbier, « Zodi et Téhu ». Un magnifique conte dans lequel
L’événement Art-Fair est de retour à Marrakech. Ce rendez-vous international pose ses valises dans les salons de la Mamounia, mais
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4