Loubna Serraj en lice pour le Prix Orange du livre en Afrique 2021

La liste des finalistes pour le prix Orange du livre en Afrique 2021 a été dévoilée. Parmi les auteurs retenus, l’écrivaine marocaine Loubna Serraj pour son roman « Pourvu qu’il soit de bonne humeur », paru aux éditions La Croisée des Chemins.

La Fondation Orange en partenariat avec l’Institut Français a révélé le nom des finalistes du prix Orange du livre en Afrique 2021. En lice, la Marocaine Loubna Serraj pour son roman « Pourvu qu’il soit de bonne humeur », paru aux éditions La Croisée des Chemins. Pour cette troisième édition, 74 romans, issus de 16 pays, ont concouru. Ont également été retenus l’Algérien Ahmed Gasmia ( « Les peuples du ciel », éditions Frantz Fanon), le Sénégalais Ibrahima Hane (« L’écume du temps », éditions L’Harmattan), la Congolaise Monique Ilboudo (« Carrefour des Veuves », éditions Les lettres Mouchetées), la Mauricienne Davina Ittoo (« Misère », éditions L’Atelier des nomades) et le Tunisien Sami Mokkadem (« Le secret des Barcides », éditions Pop Libris). Lancé en 2019, ce prix récompense un roman écrit en langue française par un écrivain africain et publié par un éditeur basé sur le continent africain. Pour départager les auteurs sélectionnés, un jury, présidé par Véronique Tadjo (Côte d’Ivoire), et composé de Youssouf Amine Elalamy (Maroc), Yvan Amar (France), Kidi Bebey (France), Yahia Belaskri (Algérie), Eugène Ebodé (Cameroun), Valérie Marin La Meslée (France), Nicolas Michel (France), Gabriel Mwènè Okoundji (Congo) et Mariama Ndoye (Sénégal).

L’actrice franco-marocaine Nadia Benzakour joue dans le dernier film d’Eric Barbier, « Zodi et Téhu ». Un magnifique conte dans lequel
L’événement Art-Fair est de retour à Marrakech. Ce rendez-vous international pose ses valises dans les salons de la Mamounia, mais
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4