L’Oréal et L’UNESCO soutiennent la science au féminin

Le programme L’Oréal-UNESCO “For Women in Science” est né d’une conviction : le monde a besoin de science et la science a besoin des femmes. Pourtant, plus que dans d’autres domaines, celles-ci sont encore largement sous-représentées dans les carrières scientifiques, et ce, dans la plupart des pays.

Si la situation s’améliore au fil des années, on constate qu’une lycéenne a trois fois moins de probabilité qu’un lycéen d’obtenir un jour un doctorat en science. C’est ce que révèle un rapport commandé par la Fondation L’Oréal. Par ailleurs, seuls 29 % des chercheurs sont des chercheuses, d’après l’Institut de Statistique de l’UNESCO.

Quant aux prix Nobel scientifiques, moins de 3% ont été attribués à des femmes depuis la création de cette récompense. Des chiffres qui soulignent l’écart des chances entre les filles et les garçons dans la conduite d’une carrière scientifique, et les difficultés persistantes qui empêchent de nombreuses jeunes femmes d’envisager un avenir prometteur dans l’univers scientifique.

Le programme “Pour les Femmes et la Science” a donc été mis en place pour mettre à l’honneur des scientifiques au féminin remarquables, dont les recherches contribuent à faire avancer la science. Un engagement commun que la Fondation L’Oréal et l’UNESCO renouvellent chaque année depuis 16 ans, afin de promouvoir les carrières scientifiques et donner leur chance à des chercheuses d’exception.

Ce partenariat L’Oréal-Unesco permet aussi de mettre la  lumière sur l’absence de parité hommes-femmes au sein de la communauté scientifique, non seulement en récompensant et en aidant des chercheuses en activité, mais aussi en veillant à ce que celles-ci puissent devenir des modèles. En donnant à la science un visage plus féminin, le programme entend encourager les jeunes étudiantes d’aujourd’hui à devenir les chercheuses de demain.

Le programme Maroc prend une nouvelle dimension

Depuis 2007, la filiale L’Oréal Maroc déploie localement le programme qui a pris cette année une dimension régionale en couvrant quatre pays du Maghreb: Maroc, Algérie, Tunisie et Libye. L’Oréal Maroc crée ainsi de nouvelles opportunités pour la science et les femmes maghrébines.

Le jury a ainsi reçu 116 candidatures de femmes post-doctorantes dans divers domaines scientifiques et récompensé cinq d’entre elles en leur octroyant une bourse de 10.000 euros chacune. Il s’agit de Zineb Qmichou (Maroc), Hajar Mousannif (Maroc), Lilia Lazli (Algérie), Sara Arbaoui (Tunisie) et Faten Ghodhbane (Tunisie).

La remise des bourses a eu lieu le 18 décembre dernier, à la bibliothèque universitaire Mohamed Sekkat à Casablanca, lors d’une prestigieuse cérémonie en présence de M. Jean-Marc Auverlau, directeur général de L’Oréal Maroc, et de Mme Lamia Radi, directrice de la coopération et de l’action culturelle au ministère des Affaires étrangères et secrétaire générale de la Commission Nationale de l’UNESCO.

L’actrice franco-marocaine Nadia Benzakour joue dans le dernier film d’Eric Barbier, « Zodi et Téhu ». Un magnifique conte dans lequel
L’événement Art-Fair est de retour à Marrakech. Ce rendez-vous international pose ses valises dans les salons de la Mamounia, mais
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4