Les difficultés d’être un homosexuel marocain racontées dans un documentaire néerlandais

Quatre homosexuels Marocains déballent leur vie, de leurs difficultés à leurs convictions, dans la série documentaire « Familie, geloof en hoop ».

«Je me suis toujours menti à moi-même et n’ai pas été honnête avec mon entourage», confie l’un des quatre homosexuels marocains qui témoigne dans la série documentaire « Familie, geloof en hoop », relayée sur le site Internet néerlandais gay.nl. Résultats : « solitude, dépression, gros burn-out et envie de mettre fin à ses jours », jusqu’à ce qu’il arrive à l’accepter… 25 ans plus tard. « Je ne demanderai jamais à quelqu’un d’avouer ses préférences sexuelles, chacun met le temps qu’il lui faut pour ça, mais j’aide à rendre le sujet discutable », insiste-t-il. Dans de nombreux pays, l’homosexualité reste un sujet tabou, et, au Maroc, elle est pénalisée par l’article 489 du Code pénal.

L’actrice franco-marocaine Nadia Benzakour joue dans le dernier film d’Eric Barbier, « Zodi et Téhu ». Un magnifique conte dans lequel
L’événement Art-Fair est de retour à Marrakech. Ce rendez-vous international pose ses valises dans les salons de la Mamounia, mais
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4