Le mouvement féministe anti-Trump en marche

Plus de 200.000 personnes sont attendues à Washington au lendemain de l'investiture de Donald Trump, lors d'une marche contre les intentions sexistes du nouveau chef de l’Etat.

Donald Trump sera investi le 20 janvier prochain. De nombreux opposants féministes se sont donnés rendez-vous au lendemain de la cérémonie dans les rues de Washington afin de manifester leur opposition. La victoire du républicain s’avère être une « défaite pour le féminisme », affirme le New York Times. En effet, le nouveau président américain a tenu des propos violemment sexistes lors de sa campagne. Il a également montré à plusieurs reprises son opposition claire face à l’avortement.

C’est Teresa Shook, une retraitée de soixante ans, qui a pris l’initiative de cette marche pacifiste en créant la page facebook « Women’s March ». Le mouvement a pris une ampleur importante puisque plus de 200.000 personnes ont déjà confirmé leur présence lors de l’événement, et le nombre ne cesse d’augmenter. De nombreuses personnalités ont également partagé leur intérêt sur les réseaux sociaux face à ce mouvement. L’initiative de cette « Women’s March » est soutenue par quelques 200 mouvements et groupes partenaires. Cette dernière s’engagera sur des questions qui touchent aux droits de la femme comme le droit à l’avortement et l’égalité salariale. Ouvertes à tous, d’autres marches sœurs sont également organisées à travers le pays et dans le monde entier. En France, des actions sont prévues à Paris.

L’initiative vient en réponse au nombre croissant d’incidents dans le système de transport public du Pakistan impliquant le harcèlement et
Latifa Chérif, présidente de l’association Le ruban rose dresse pour nous, à l’occasion de La journée mondiale de lutte contre
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4