La migration féminine, la priorité des journalistes Panafricaines

Le Forum des femmes journalistes d’Afrique s’est achevé, ce 27 octobre, après le vote des 200 femmes journalistes en provenance de 54 pays africains réunies pour se pencher sur « la migration africaine, une chance pour le continent, une responsabilité pour les médias », thème choisi lors de cette deuxième édition. Résultat : la migration féminine est l’un des sujets prioritaires.

 

 

Lors de la deuxième édition du Forum des femmes journalistes d’Afrique initiée par le groupe 2M, la session de restitution des travaux a été intense. Les 200 femmes journalistes africaines, rassemblées du 26 au 27 octobre à Casablanca, se sont penchées sur le thème « la migration africaine, une chance pour le continent, une responsabilité pour les médias » afin de réfléchir comment montrer toutes les facettes de la migration. Un sujet important, comme l’a exprimé, le jour du lancement du forum, Nasser Bourita. En effet, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a soutenu, à la tribune, qu’ « aujourd’hui, l’image de l’Afrique est importée. Elle est fabriquée dans les rédactions d’ailleurs, chargée en stéréotypes, parfois en idéologies, et pourtant intégrée et consommée en Afrique, par les africains eux-mêmes (…) Tant que l’Afrique n’écrira pas son propre récit, nous aurons l’image déformée d’une Afrique ».
Ainsi, « Les Panafricaines » se sont précipitées dans les six ateliers prévus dont un autour de la question « Quel traitement journalistique des questions migratoires ? », du sujet sur les « Mobilités féminines : une nouvelle dynamique migratoire », ou encore sur les « Migrations intra-africaines : une chance pour le développement ». A l’écoute des différents plaidoyers énoncés le lendemain, les journalistes ont décidé, via un vote électronique, que la migration féminine était l’une de leurs priorités pour l’année 2018-2019 (22%). La problématique du traitement journalistique de la question migratoire a été la deuxième thématique la plus plébiscitée (18%), suivie, ex-aequo, de l’importance de disposer de données fiables et du thème des mineurs en errance, avec 16% des voix. Le thème de la migration climatique a quant à lui retenu 14% des votes, suivi de la problématique des migrations intra-africaines (13%), comme l’énumère l’organisation dans un communiqué. Une fois les priorités d’action définies, la restitution de septième et dernier atelier, consacré aux structures et modèle organisationnel du réseau « Les Panafricaines », a permis d’expliquer le système de fonctionnement qu’adoptera le réseau des femmes journalistes d’Afrique afin de réaliser les objectifs fixés.
« Nous avons voulu mettre en place une structure adaptée, ambitieuse, dynamique, qui prend en charge les préoccupations des panafricaines. Nous voulons être une organisation efficace, a expliqué Houreye Thiam, journaliste à la Radio-Télévision du Sénégal. Il nous fallait donc des structures solides, comme un comité permanent qui dispose d’un mandat de deux ans, un comité de suivi, qui permettra de porter sur le terrain la question de la migration pendant une année, et un conseil des sages qui nous accompagnera, nous encadrera et nous conseillera. » Comme l’ont dit à maintes reprises, les 200 Panafricaines, « seule on va vite, ensemble on va plus loin ».

Ce 3e opus autour du super-héros trash de l'Univers Cinématographique Marvel, avec Ryan Reynolds et Hugh Jackman, est en salles
Le film "QLAB 6/9" est sur les écrans à partir du 24 juillet 2024. Cette œuvre captivante, riche en suspense
Direction les JO de Paris pour Noor Slaoui qui est la première cavalière à représenter le Royaume du Maroc et
C'était dans le cadre d'un concours organisé par Pubity sur les réseaux sociaux.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4