La Marocaine Meryem Aboulouafa, l’une des révélations musicales de 2020

C’est un nouveau nom sur la scène marocaine et une véritable pépite à découvrir : Meryem Aboulouafa. Cette Casablancaise sort son premier album baptisé « Meryem ». Une série de titres tout bonnement envoûtants.

Sa voix vous enveloppe, vous embrasse et ne vous lâche plus. Meryem Aboulouafa est l’une des révélations de 2020. Cette Casablancaise présente son tout premier album « Meryem », composé de 11 chansons, en anglais et en arabe, qui concilient classicisme solennel et modernité électronique. Meryem Aboulouafa a baigné très tôt dans le milieu de la musique grâce à un père mélomane qui l’a ainsi poussée à se construire musicalement. Aussi, très jeune, elle écrit ses premiers poèmes. C’est bien plus tard qu’elle se lance officiellement dans la musique. Cette architecte d’intérieur fera une série de rencontres qui l’amènera à se découvrir. Le déclic ? La reprise de « Ya Qalbi » qui arrive par hasard aux oreilles de Manu Barron, patron d’Animal63, label français éclectique. Il succombe. « Meryem » est née. Dans cet album, des textes introspectifs où la jeune artiste parle d’acceptation de soi, d’amour ou encore de prière. Bref, Meryem Aboulouafa se questionne, se cherche, se trouve parfois, confessant ses émotions dans une société où partager ses sentiments n’est pas si naturel qu’il en paraît. « À travers mes chansons, j’ai trouvé le contexte dans lequel je peux exister pleinement » analyse cette chanteuse à la voix ensorcelante et aux textes mélancoliques. 

C’est le rendez-vous de l’élite du golf féminin. Organisée du 06 au 11 février 2023, la Coupe Lalla Meryem, qui
Pour atteindre l’égalité femme-homme, il est crucial, fondamental, indispensable de repenser les masculinités. Soufiane Hennani, nous livre son point de
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4