Human right watch en a après Mustapha Ramid

L’ONG ne semble pas très satisfaite des propos du ministre de la justice concernant l’homosexualité. Selon elle, de telles déclarations sont à même d’attiser des comportements violents, comme ceux que l’on a pu observer récemment.

Les formules de Mustapha Ramid font grincer des dents. Quand il ne menace pas de démissionner en cas de dépénalisation, il invite carrément les homosexuels à changer de sexe, histoire d’accorder leurs physiques à leurs orientations. Ce ne sont hélas pas les seules phrases choc de l’homme d’Etat par rapport à la question. S’exprimant à ce sujet, la numéro 1 de HRW, Sarah Leah Whitson a regretté que le ministre n’ait pas fait preuve de plus de fermeté pour tenter d’éradiquer les actes homophobes dans le pays. Mustapha Ramid qui avait affirmé il y a peu de temps, que certaines lignes ne pouvaient tout simplement pas être dépassées au Maroc, est en quelque sorte invité par Human Right Watch à revoir sa copie et à garantir les droits fondamentaux des citoyens quelque soit leur orientation. Reste à voir comment le département de la justice va réagir…

L’exposition Vogue est le fruit d’une collaboration entre la Galerie 38 et la Fondation BMCI. Afin de mettre en lumière
Grohe présente ses innovations dans une impressionnante installation holistique au prestigieux Palazzo Reale, la résidence Royale historique Milanaise, au cœur
« Les Écoles Al Madina » dévoilent leur nouveau plan de développement stratégique : Madina Kids et Madina Schools, sous
L’Institut français du Maroc, en partenariat avec les éditions La Croisée des Chemins, accueillera en tournée au Maroc Gilbert Sinoué
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4