Hind Baddag, une ingénieure aux commandes de Geocycle Maroc

La carrière de Hind Baddag est à son image : brillante. Cette battante qui occupe actuellement le poste de directrice de Geocycle, une filiale de LafargeHolcim Maroc, s’est tracée avec courage et obstination un parcours exemplaire et inspirant.

C’est en 1999 que Hind Baddag a démarré sa carrière au sein de LafargeHolcim Maroc à la cimenterie à Fès, en tant que responsable Management environnemental. Diplômée de l’Ecole Mohammedia d’Ingénieurs (EMI) -Génie des Procédés, elle ne recule devant aucun challenge pour s’imposer et trouver ses marques. Trois ans après, elle prend de nouvelles responsabilités au sein de l’unité de “La valorisation des déchets en fours de cimenteries”, nouvellement créée par son usine. “Un créneau tout nouveau où tout était à construire. La notion de “pollueur – payeur” était à l’époque irrecevable voire utopique. L’enfouissement était la solution fatale la plus répandue auprès des industriels”, explique Hind Baddag. Cette nouvelle activité de LafargeHolcim Maroc permettra à la jeune femme d’occuper plusieurs postes, et de se démarquer par son esprit d’initiative. Ensuite, c’est la création de la première plateforme de traitement de déchets industriels dangereux au Maroc à El gara en 2007. “Cette expérience m’a fortement marquée et forgée”, dit-elle. Hind Baddag participe à toutes les étapes de la structuration et du développement de l’activité Geocycle, qui apporte au marché national une alternative, sûre, économique et écologique de réduction et de valorisation des déchets pour une industrie décarbonée, en harmonie avec les principes du développement durable et de la stratégie nationale du Maroc vert.

Et c’est tout naturellement qu’elle est portée à la tête de Geocycle Maroc, filiale à 100% de LafargeHolcim Maroc. Considérée comme un acteur majeur de l’économie circulaire grâce à son leadership dans le domaine du traitement des déchets industriels dangereux, banals et ménagers, la nouvelle structure emploie près de 80 personnes, et a, à son actif, 4 plateformes de préparation de combustibles alternatifs basées à El Gara, Oum Azza, Tanger et Bouskoura.

Quand je fais un flashback, je me dis ‘Que de chemin parcouru’”, se réjouit Hind Baddag qui se souvient de tous challenges relevés, mais aussi des succès remportés. “Une citation de Marc Aurèle “L’obstacle est matière à l’action » m’inspire au quotidien. Rien n’est impossible si on le veut vraiment ! Il faut oser, travailler dur, croire en soi et en l’avenir. J’ai été soutenue par mon supérieur hiérarchique qui a cru en moi dans un contexte très masculin, ce qui m’a permis de redoubler d’efforts et de m’imposer pour créer ma place. J’ai également eu la chance d’avoir une belle équipe à qui je fais confiance et qui me le rend bien”, précise la directrice de Geocycle Maroc. Et quand on lui pose la question sur le secret de sa réussite, elle cite sans hésiter : la détermination, la persévérance et l’envie de réussir. La motivation demeure toutefois son principal moteur pour venir à bout de tous les challenges et défis. “Lorsqu’on cessera de nous considérer comme exceptionnelles, les femmes seront durablement intégrées dans l’industrie”, affirme Hind Baddag. Cette dernière n’en demeure pas moins un modèle inspirant pour toutes celles qui investissent certains de ces domaines, considérés encore jusqu’à aujourd’hui, comme la chasse-gardée de l’homme.

Jazzablanca a fait son retour, ce jeudi 6 juin, à Anfa Park pour sa 17ème édition. Fidèle à sa marque
Une bonne et intelligente gestion des finances est une des valeurs fondamentales de la vie de couple. Que faire alors
Collège LaSalle Maroc a organisé le 3 juin son prestigieux défilé de mode ‘’Révélations’’, sous le thème de "The World
C’est au quartier Gauthier, que le Radisson Hotel Group a choisi d’installer son deuxième hôtel dans la ville blanche. Le
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4