Festival Maghrébin du Film d’Oujda : Trois réalisatrices à suivre

6 films et 12 courts-métrages ont été sélectionnés pour la 7ème édition du Festival Maghrébin du Film d'Oujda prévue du 23 au 27 juin. A la clef, la Palme d'Or, le Grand Prix et le Prix du Jury. Parmi les films en lice, trois signées de réalisatrices tunisiennes talentueuses.

C’est l’un des festivals les plus médiatisés au Maghreb, comme le met en avant l’association CinéMaghreb qui organise du 23 au 27 juin le Festival Maghrébin du Film d’Oujda. Cette année, un vibrant hommage sera donné à l’artiste feu Mustapha Rouass, en plus de la projection des 6 films et 12 courts-métrages en compétition. Parmi eux, trois pépites. La première est signée de la réalisatrice tunisienne Sarra Abidi. Dans son long-métrage « Benzine », on découvre le cauchemar vécu par Salem et Halima qui n’ont plus aucune nouvelle de leur fils parti illégalement en Italie. Un drame qui ressemble à un documentaire racontant avec émotion la vie en sursis d’une famille, se démenant pour obtenir le moindre indice sur leur enfant…

https://www.youtube.com/watch?v=Lzl9NQ5V9G4

Le deuxième film projeté est « Secrets des vents » de la réalisatrice tunisienne Imène Alnasiri qui raconte l’histoire d’Océane. Sa particularité ? Elle est aveugle et a le don de ressentir les mouvements, que ce soit le vent, le « murmure » des poissons et même les « dialogues » des crabes sur les rochers. La petite fille habite dans une cabane au bord d’une plage déserte avec son grand père. Ce vieux pêcheur lui apprend à vivre comme une voyante. Magnifique !

Le dernier est un court-métrage baptisé « Aya » réalisée par la Tunisienne Moufida Fedhila. A travers ce film, on découvre la vie de la petite Aya qui habite avec ses parents salafistes jusqu’au jour où un évènement vient bouleverser à jamais le destin de cette famille. Le court-métrage a été maintes fois récompensés que ce soit au Festival International du Film Oriental de Genève (FIFOG d’Or), au Festival Cinéma du Monde à Paris (Prix du Jury) ou encore au Festival du Cinéma Africain, d’Asie et d’Amérique Latine de Milan (Prix du Meilleur Court Métrage).

La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4