Facebook, Apple et la cryoconservation des ovules !

Quand les géants de la technologie numérique s’intéressent à nos ovaires...

ça donne ça : un énorme financement destiné à la cryoconservation des ovocytes pour les super cadres féminins travaillant à Google et Facebook.

L’objectif n’est évidemment pas de combler les présumés instincts de maternité des employées, mais de calmer leurs angoisses susceptibles de les dissuader de se consacrer à une carrière au sein des géants de la technologie numérique.

Ce qui semble motivé par un besoin d’installer la parité au sein des entreprises passe pour “une OPA sur la vie privée des femmes”, selon le professeur René Frydman, père scientifique des premiers bébés nés à partir d’ovocytes congelés, rapporte France24.

Au moins 1500 morts en Turquie et en Syrie suite à deux violentes tremblements de terre dqui ont frappé ces
Après avoir fait un tabac aux États-Unis et plus tard en France, le concept de la cure de jus ou
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4