Etes-vous sexuellement compatibles ?

Certains placent le sexe au centre de leur relation de couple, d'autres le négligent. A chaque couple sa sexualité, ses affinités, ses atomes crochus... ou pas ! Pour savoir si Chéri et vous êtes sur la même longueur d'ondes côté galipettes, jurez-vous de dire toute la vérité, et rien que la vérité ?

Test :

1- Il a tendance à zapper la case “préliminaires”.
â–  a. Peu importe, le meilleur est à venir. Pour vous comme pour lui, rien de tel que de rentrer directement dans le vif du sujet.
â–  b. Rien à faire ! Vous avez beau lui répéter que c’est important pour vous, il s’empresse d’aller à ce qu’il considère comme l’essentiel.
â–  c. Vous n’osez pas lui faire de réflexions de peur de le heurter dans son ego de mâle dominant et expert en la matière.

2- Côté fantasmes,
â–  a. entre vous, c’est l’osmose totale.
â–  b. vous êtes radicalement différents mais quelque part, c’est ce qui vous rend complémentaires et ça fonctionne tout de même.
â–  c. vous n’avez pas la moindre idée de ce qui peut lui trotter dans la tête car vous n’avez jamais abordé le sujet ensemble. Il pourrait vous prendre pour une femme obscène…

3- En plein milieu d’un dîner, il vous fait du pied sous la table…
â–  a. Ça vous excite terriblement et vous l’invitez d’un discret mouvement de tête à vous rejoindre aux toilettes pour terminer cette discussion fort intéressante.
â–  b. Vous lui rendez ses caresses mais sans imaginer aller plus loin.
â–  c. Vous vous imaginez qu’il vous a marché sur le pied sans faire exprès et lui faites remarquer devant tout le monde qu’il vous écrase les orteils.

4- Pendant l’amour, il aime que la lumière soit allumée.
â–  a. La vérité toute nue… vous adorez ça ! Le voir succomber au plaisir décuple vos sensations
â–  b. Vous êtes un peu gênée par les quelques kilos pris ces derniers mois, mais vous finissez par accepter en négociant une lumière tamisée.
â–  c. Pas question ! Dès que l’étreinte commence, vous éteignez machinalement la lumière malgré ses protestations.

5- Quand il est excité, il a tendance à vous insulter.
â–  a. Vous vous prenez au jeu et en redemandez encore. Le côté femme soumise ne vous gêne pas tant que c’est pour jouer.
â–  c. Ça vous choque et vous stoppez tout en l’engueulant. Non mais pour qui se prend-il à vous traiter ainsi ? Vous êtes une fille respectable et le lui faites savoir.
â–  b. Vous encaissez l’affront en vous jurant de lui rendre la monnaie de sa pièce un de ces jours, car après tout, le plaisir est au rendez-vous.

6- Quand vous faites l’amour…
â–  a. c’est avec fluidité que les positions s’alternent. Vous devinez l’autre et allez au-devant de ses envies.
â–  b. vous êtes plutôt du genre suiveuse. Vous ne rechignez pas à la tâche mais l’esprit d’initiative n’est pas votre fort. Autrement dit, vous attendez qu’il vous dise quoi faire.
â–  c. il va sans dire que le missionnaire est votre position de prédilection mais vous ne pouvez pas garantir que ce soit son cas. Il vous arrive souvent de refuser certaines pratiques que vous jugez trop dégradantes.

7- Son plus gros fantasme : un plan à trois avec votre meilleure copine.
â–  b. Quoi ? Non mais ça ne va pas ! L’amour à trois, ce n’est pas votre truc même si vous êtes plutôt du genre ouverte d’esprit. Vous lui suggérez donc un fantasme plus accessible, histoire de ne pas le frustrer.
â–  a. Pourquoi pas… vous n’êtes pas fermée aux nouvelles expériences.
â–  c. Vous vous sentez trahie, déçue et vous doutez sérieusement de sa fidélité. Du coup, vous rompez tout contact avec votre meilleure amie.

8- Quand vous faites l’amour au moins deux fois par semaine…
â–  b. c’est pour lui faire plaisir car vous pourriez vous en passer. Vous aimez le sexe mais il va sans dire qu’entre vous, il est de loin le plus dépendant aux galipettes.
â–  a. c’est un minimum nécessaire à votre bon équilibre.
â–  c. Combien ? Cela n’arrive jamais… tout au plus une fois par mois, histoire de ne pas perdre la main.

9- Pour vous amener à l’orgasme…
â–  a. il connaît parfaitement la marche à suivre et ne rate jamais son coup car quand il atteint l’extase avant vous, il ne manque jamais de vous rendre la pareille.
â–  b. il compte beaucoup sur sa bonne étoile. D’ailleurs, quand ça arrive, il a l’air tout étonné.
â–  c. … il faudrait déjà que vous sachiez de quoi il s’agit. L’orgasme, c’est un mot un peu vague pour vous. Certes, vous éprouvez du plaisir mais de là à parler de 7ème ciel, il y a encore du chemin à faire !

10- Vous avez atteint le stade de l’épanouissement sexuel…
â–  a. avec lui, sans aucun doute. C’est votre mentor, votre muse, votre grand gourou du sexe.
â–  c. Vous pouvez répéter la question ? Je n’ai pas bien compris.
â–  b. dans les bras d’un ex, avant lui.

11- Quand il a une panne…
â–  a. vous le rassurez et détendez l’atmosphère en le faisant rire. Rien de tel pour remettre en route la machine.
â–  c. vous êtes gênée pour lui et préférez vous endormir, l’air de rien.
â–  b. vous êtes frustrée et le lui faites payer en faisant la tête.

12- Il a très envie de faire l’amour et vous, pas du tout…
â–  b. Vous dites “non” et vous montrez intransigeante. Mal de tête, maux de ventre, douleurs aux genoux, règles qui se préparent… tout y passe pour le décourager.
â–  a. Vous résistez un peu mais finissez par vous laisser aller aux plaisirs de l’amour car vous avez suffisamment de pratique pour savoir que l’appétit vient en mangeant.
â–  c. Vous vous laissez faire car de toute manière, vous n’en avez jamais vraiment envie ; en tout cas pas comme lui. Après tout, l’essentiel est de lui faire plaisir.

13- Vous avez vos règles, mais il a très envie de faire l’amour.
â–  c. Pas question de tenter quoi que ce soit car qui dit menstruations, dit statu quo. Vous opposez votre veto à toute tentative d’intrusion.
â–  b. Il parvient à venir à bout de votre ligne de défense et après négociation, vous tombez d’accord sur une petite gâterie, histoire d’abréger ses souffrances.
â–  a. Pourquoi pas ? Il y a d’autres manières de prendre son pied et vous ne manquez pas de ressources. Avoir vos règles ne vous a jamais empêché de vous faire plaisir.

Résultats du test :

Un maximum de “a” : l’osmose parfaite

Une chose est sûre, dans votre couple, l’harmonie sexuelle est au rendez-vous. Vous êtes une femme sexuellement épanouie, bien dans sa peau et en parfait accord avec elle-même. Sur le plan physique, votre homme, c’est votre âme soeur, votre alter ego, celui avec qui vous pouvez être vous-même. Vous êtes un couple torride que rien n’effraie, pas même les situations les plus insolites. Vos pulsions sexuelles n’ont d’égal que les siennes et question fantasmes, vous rivalisez de créativité et d’imagination. La gêne et les complexes n’ont pas leur place dans votre relation. Vous vous montrez tels que vous êtes et êtes suffisamment complices pour pouvoir exprimer à l’autre vos désirs les plus fous,vos envies les plus excentriques sans peur d’être jugés ou rabroués. Sans compter qu’avec une telle entente, il y a de fortes chances pour que vos jeux sexuels aboutissent à un plaisir partagé et souvent explosif. Chez vous, le sexe occupe une place très importante et votre harmonie sur le plan physique a un impact positif sur votre quotidien de couple. D’ailleurs, c’est bien souvent sous la couette que vous désamorcez les conflits. Si vous étiez un homme, vous seriez lui, et vice versa.

Un maximum de “b” : l’entente “presque” parfaite

Peut mieux faire… C’est ainsi que l’on pourrait commenter votre vie sexuelle. Entre vous, tout roule mais ça pourrait être mieux. Vous ne vous donnez pas à fond et une certaine retenue vous freine dans vos élans amoureux. Le sexe,  vous adorez ça mais il vous faut toujours un certain temps pour vous lancer. Votre conjoint passe d’ailleurs pas mal de temps à vous convaincre de faire l’amour car c’est lui, la plupart du temps, qui est demandeur. Mais une fois lancée, vous vous montrez à l’écoute de votre partenaire, quitte à être un peu passive. L’esprit d’initiative en matière de sexe n’est pas votre fort et vous vous contentez généralement de positions assez basiques, qui ne nécessitent pas beaucoup d’efforts de votre part. Si votre chéri vous invite à monter sur lui, vous pensez automatiquement aux efforts que vous allez devoir fournir. Bien que vos rapports sexuels se soldent souvent par un orgasme, vous n’êtes pas pour autant prête à remettre le couvert quelques minutes plus tard. Du coup, votre partenaire peut se montrer souvent frustré par vos refus, voire même en venir à douter de votre amour, lui pour qui sentiments riment avec fréquence des ébats sexuels.

Un maximum de “c” : l’entente cordiale

Le sexe, ce n’est décidément pas votre truc. L’union idéale pour vous aurait pu être purement platonique. Votre éducation sexuelle est très limitée, vous n’avez jamais osé vous regarder sous toutes les coutures dans un miroir et votre corps est un élément que vous ne maîtrisez pas vraiment. Votre conjoint a certainement renoncé à vous faire changer d’avis sur la question ou peut-être s’y prend-il mal pour vous mettre en confiance. Vous ne parlez jamais de sexualité et il est fort probable que vous fassiez l’amour avec votre mari uniquement pour lui faire plaisir, et que cela représente plus une corvée qu’un réel moment de partage. Vous simulez certainement à la perfection, à moins que vous ne vous souciiez pas non plus de lui faire croire que vous éprouvez un quelconque plaisir… Si votre conjoint ne cherche pas à vous décomplexer et à vous faire parler de votre gêne, il est probable que sa perception de la sexualité soit assez basique, voire même primaire ; ce qui pourrait justifier votre blocage. Votre couple risque fort de pâtir de ce manque de communication et d’entente sexuelle car qu’on le veuille ou non, le sexe est le baromètre du couple.

La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4