Enquête Kaspersky : les jeunes enfants marocains de plus en plus connectés

La dernière enquête de Kaspersky a révélé que 9 enfants marocains sur 10 utilisent quotidiennement un smartphone et 9 parents sur 10 se sentent dépassés par leurs enfants au sujet du numérique.

Alors que de plus en plus d’enfants ont un accès à Internet, bien souvent sans la supervision de leurs parents, Kaspersky et le cabinet Immersion se sont intéressés à la perception des parents vis-à-vis des activités en ligne de leurs enfants, et leur capacité à accompagner leurs enfants vers une utilisation plus sure d’Internet. Si 9 parents sur 10 se sentent dépassés par leurs enfants dans tout ce qui concerne le numérique, l’utilisation d’outils tels que les contrôles parentaux peine à s’imposer. Pourtant, 60% des parents indiquent ne pas faire confiance à leur enfant pour avoir un usage responsable des appareils et contenus numériques.

L’écart entre la perception des parents et la réalité

Si seuls 3% des parents d’élèves marocains pensent que leur enfant a été confronté au cyberharcèlement en ligne, 10% ont pourtant déjà été convoqués à l’école parce que leur enfant aurait participé à l’humiliation d’un enfant sur les réseaux sociaux. De la même manière, alors que les chiffres de l’UNESCO parlent d’1 enfant sur 3 recevant des messages à caractère sexuel sur les réseaux sociaux, 9% des parents répondants à notre étude indiquent que leur enfant est régulièrement confronté à ce genre de contenu sexuel ou choquant en ligne. 1 parent sur 4 admet toutefois que leur enfant « a déjà été confronté à ce type de problème ».

  Les écrans, trop présents dans la vie des enfants & source de conflits avec la famille

 1 parent sur 3 estime que leur enfant est moins sociable depuis qu’il dispose d’un smartphone. En effet, les risques de surexpositions aux écrans et à Internet ne sont pas uniquement liés aux mauvaises expériences qu’un enfant peut faire en ligne, mais également aux risques sur son développement et sa sociabilité. Alors que 31% des parents marocains remarquent une baisse de cette sociabilité, ils sont 9 sur 10 à indiquer déjà avoir été en conflit avec leur enfant à cause d’un sujet lié au numérique. Ils sont également 9 sur 10 à se sentir totalement dépassés par leurs enfants dans tout ce qui touche au numérique.

 En parallèle, 83% des parents marocains estiment que leurs enfants sont trop souvent confrontés à du contenu violent sur Internet. 82% des parents estiment que les divertissements numériques prennent trop de place dans la vie des enfants. Enfin, 39% des parents marocains désapprouvent l’usage de TikTok par leurs enfants, tout en sachant qu’ils y sont inscrits.

Situé à l’hôtel Jadali, au cœur du paisible et verdoyant quartier de l'Hivernage à Marrakech, le Spa Yemaya est une
“ L'amour nous envahit d’un bonheur enivrant et nous nous sentons soudain merveilleusement vivants.”
Les boxeuses Oumayma Belahbib et Leila El Ksiri se préparent pour le tournoi de qualification olympique (TQO) mondial, programmé du
Le 1er événement automobile et sportif 100% féminin revient du 12 au 27 avril. 400 gazelles, dont 21 Marocaines, vont
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4