Don’t kiss : La fièvre du baiser arrive en Inde

Il n’y a pas que chez nous que le baiser passe mal...

Les jeunes du Bharatiya Janata Party, parti au pouvoir en Inde, auraient saccagé un café dans lequel quelques clients se bécotaient ouvertement lors d’un reportage télévisé.

Sacrilège suprême car “le baiser est une entorse à la culture hindoue! Il devrait donc être interdit”, explique-t-on sans ciller au sein du parti nationaliste.

Et pas seulement dans l’espace public, mais également dans les films et même dans l’intimité ! Le baiser serait le fruit d’une mondialisation des mœurs puisqu’“il est importé d’Occident”.

Un peu comme la machine à laver ou les OGM. C’est où déjà qu’on a écrit le Kamasutra ?

L’initiative vient en réponse au nombre croissant d’incidents dans le système de transport public du Pakistan impliquant le harcèlement et
Latifa Chérif, présidente de l’association Le ruban rose dresse pour nous, à l’occasion de La journée mondiale de lutte contre
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4