Des oeuvres de Ghizlane Agzenaï et Leila Alaoui à la Menart Fair à Paris

Plusieurs artistes marocains de renommée internationale prendront part à la Menart Fair, première foire internationale d’art moderne et contemporain dédiée aux artistes du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, prévue du 27 au 30 mai à Paris.

Pour ce grand événement qui accueille 22 galeries internationales et les œuvres d’une soixantaine d’artistes contemporains, le Maroc sera représenté par Yassine Alaoui Ismaili connu sous le nom de Yoriyas, Hassan Hajjaj, Ghizlane Agzenaï et des oeuvres de la défunte Leila Alaoui.
Célèbre pour la création de totems colorés et monumentaux, Ghizlane Agzenaï vit et travaille à Casablanca, voyage aux quatre coins du monde pour insuffler et présenter son art. Considérée comme l’héritière de l’Ecole de Casablanca, curieuse, touche à tout, elle décline ses œuvres en différents formats sur différents supports : mur, bois, carton, toile, électricité, métal. Ses œuvres majeures oscillent entre des dessins muraux et de multiples expositions en Europe et en Afrique.

Photographe et vidéaste franco-marocaine décédée en 2016, représentée par la Galleria Continua, Leila Alaoui a étudié la photographie à l’université de New-York. Son travail explorait la construction d’identité, les diversités culturelles et la migration dans l’espace méditerranéen. Son travail est exposé internationalement (Art Dubai, l’Institut du Monde Arabe et la Maison Européenne de la Photographie à Paris) et ses photographies publiées dans de nombreux journaux et magazines, y compris le New York Times et Vogue.

Yassine Alaoui Ismaili, également connu sous le nom de Yoriyas, est un photographe et performeur de Casablanca. Son travail a été présenté dans le New York Times, National Geographic, Vogue et The Guardian. Il a reçu plusieurs bourses et prix, notamment le 7e Prix de la photographie africaine contemporaine et le Prix Les Amis de l’Institut du Monde Arabe pour la création arabe contemporaine 2019.

Hassan Hajjaj pour sa part vit et travaille entre Marrakech et Londres. Il évolue entre plusieurs univers artistiques : la photographie, la mode, la musique, le cinéma et le design tout en présentant un point de vue critique et décomplexé sur la société de consommation. L’artiste a bénéficié en 2019 d’une grande rétrospective à la Maison Européenne de la Photographie à Paris. Cette dernière a été par la suite présentée en Suède, Angleterre, Corée du Sud et aux Etats Unis.

(Avec Map)

Cet été sera à coup sur fleuri! Avec parcimonie ou en total look, la rédaction de Femmes du Maroc vous
Najia Mehadji marie avec brio la culture occidentale contemporaine et l'art d'Orient. Portrait d’une peintre dont les créations sont à
Du 6 au 8 juin avait lieu la 17ème édition du festival Jazzablanca. Retour sur les temps forts de cette
L’importance de la place des femmes dans l’IA a été au cœur d’un panel organisé, le 04 juin, lors du
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4