Des experts se penchent sur la digitalisation au service du patrimoine

Organisée le jeudi 6 mai, cette rencontre scientifique initiée par la Fondation pour la Sauvegarde du Patrimoine Culturel de Rabat, présidée par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, a réuni plusieurs partenaires nationaux et internationaux, en l’occurrence : le Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, l’Ambassade des États-Unis au Maroc, l’USAID, l’Agence de Développement du Digital, l’Université Mohammed VI Polytechnique et l’Université Mohammed V de Rabat.

Des partenaires institutionnels et académiques se sont réunis, avec le concours d’experts nationaux et internationaux dans les domaines du digital, des nouvelles technologies, de l’architecture, de l’archéologie, de la topographie, en plus des spécialistes  de la protection du patrimoine culturel, pour débattre et échanger autour d’une question de grande actualité : Comment faire du digital, du numérique et des technologies de la réalité virtuelle et augmentée un levier pour la promotion et la conservation du patrimoine culturel ? Une problématique qui s’est imposée à l’ensemble des acteurs mondiaux du secteur dans le contexte de la pandémie du Covid-19. En effet, le patrimoine culturel a été confronté à des défis sans précédent, poussant de nombreuses institutions à réagir rapidement avec de nombreuses initiatives pour rester en contact avec le public, grâce aux technologies numériques.

La rencontre a débouché sur les recommandations suivantes des panélistes pour enrichir les nouvelles discussions sur la transformation numérique du patrimoine culturel au Maroc :

  1. Stimuler l’innovation dans les nouvelles technologies et outils digitaux pour intégrer le processus de conservation du patrimoine culturel archéologique, bâti et muséologique.
  2. Recourir au potentiel qu’offre la digitalisation pour la médiation culturelle et la valorisation du patrimoine culturel pour enrichir les programmes de visites des monuments historiques, sites archéologiques et musées.
  3. Promouvoir la digitalisation pour des fins de documentation et de conservation des éléments du patrimoine national y compris ses aspects immatériels.
  4. Mutualiser les échanges et les expériences de digitalisation entre les différents acteurs agissant dans le domaine du patrimoine culturel national.
  5. Encourager la création de centres d’interprétation du patrimoine totalement digitalisés.
La légendaire Oum Kalthoum a fait son retour, dimanche soir au Théâtre national Mohammed V de Rabat, sous forme d’hologramme,
Selma Benomar a brillé de mille feux sur le tapis rouge de lévènement Caftan 2024! La styliste marocaine a porté,
La maison IO distille depuis 10 ans son savoir-faire au service de la chaussure. Fondée avec passion et dévouement, cette
L’effervescence musicale latine revient cet été avec Casa Anfa Latina, du 21 au 23 juin, à Anfa Park ! Organisé
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4