Découverte d’une nouvelle météorite par la chercheuse marocaine Hasnaa Chennaoui Aoudjehane

C’est une expédition 100% réussie que celle menée il y a deux semaines dans la région sud de Boukraa par le Pr chercheur Hasnaa Chennaoui Aoudjehane, géochimiste et première scientifique marocaine dans le domaine des météorites et de la planétologie. La chercheuse a en effet, découvert suite à d’importantes recherches avec son équipe d’étudiants, la dernière chute de météorites observée au Maroc et plus précisément à l’ouest de Gueltat Zemmour.

Plusieurs petits morceaux de cette roche extraterrestre qui provient de la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter, promettent de révéler encore plus de secrets aux scientifiques en ce qui concerne l’histoire et la composition de notre système solaire ou tout simplement de répondre à certaines interrogations légitimes que nous nous posons en tant qu’humains sur Terre.

Le Pr Chennaoui, qui est également coordinatrice du Centre de recherche sur les géo-ressources et l’environnement de l’Université Hassan II de Casablanca et membre permanent de la «  Meteoritical society »,  et directrice du laboratoire GAIA doit effectuer maintenant de nombreuses analyses et procéder à la nomenclature de cette météorite. Elle a le mérite d’œuvrer et de militer pour que des noms marocains soient attribués aux différentes découvertes qui ont lieu sur notre sol. Ainsi, toutes les dernières chutes observées de météorites au Maroc, portent grâce à ses travaux, des noms de lieux Marocains.

Le Pr Chennaoui n’en est pas à sa première découverte. En effet, elle a étudié et classé de nombreuses météorites marocaines,  et en particulier la météorite de « Tissint« , considéré par la communauté scientifique comme étant la cinquième chute observée de météorites martiennes au monde.

Cette femme agréable, frêle en apparence, avec un regard vif lluminé par la curiosité scientifique et la rigueur, mère de trois enfants, est considérée par la communauté scientifique comme l’une des grandes chercheuses mondiales, dans le domaine des météorites. En reconnaissance à son travail, son nom, « Chennaoui » a été donné un astéroïde en Novembre 2017.

 

GROHE présente ses innovations dans une impressionnante installation holistique au prestigieux Palazzo Reale, la résidence Royale historique Milanaise, au cœur
L’exposition Vogue est le fruit d’une collaboration entre la Galerie 38 et la Fondation BMCI. Afin de mettre en lumière
Grohe présente ses innovations dans une impressionnante installation holistique au prestigieux Palazzo Reale, la résidence Royale historique Milanaise, au cœur
« Les Écoles Al Madina » dévoilent leur nouveau plan de développement stratégique : Madina Kids et Madina Schools, sous
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4