« Daribate al chouhra » ou l’émission qui nous fait honte

A peine lancée, la nouvelle chaîne TéléMaroc est déjà pointée du doigt. Au banc des accusés : la présentatrice Bouchra Ddeau, animatrice de « Daribate al chouhra » (« La rançon de la gloire ») qui a provoqué un véritable tollé sur le net en raison de ses questions déplacées.

Déjà connue pour son ton assez provocateur face aux politiques, la journaliste Bouchra Ddeau s’est surpassée dans sa nouvelle émission « Daribate al chouhra » (« La rançon de la gloire ») sur TéléMaroc. Pour soutirer des informations à ses invités, l’animatrice mise sur le trash. Piques, déballage indécent de la vie privée, insultes, la jeune femme semble confondre journalisme et tribunal de l’inquisition. « Pourquoi parlez-vous d’une manière aussi peu virile ? En vous regardant, beaucoup de gens disent qu’il n’y a plus de virilité dans ce pays », a-t-elle lancé à Doc Samad, le sexologue d’Hit Radio, allant même jusqu’à le traiter de « pédé ». « Êtes-vous une vraie musulmane ? Un vrai musulman n’incite pas à la prostitution en encourageant les femmes à donner naissance à des enfants en dehors du mariage », a-t-elle balancé à sa deuxième invitée, Aicha Ech-chenna, la fondatrice et présidente de l’association Solidarité féminine (ASF), allant même jusqu’à chercher dans son passé LE « scoop ». « J’ai votre secret », affirme-t-elle, en évoquant une tentative de viol qui a eu lieu il y a plus de quarante ans « Si l’homme a tenté de vous violer, c’est que vous n’aviez pas rejeté fermement ses avances », lui lâche la présentatrice.

Bouchra Ddeau assume complètement son concept. « Des personnes vont être choquées et c’est justement l’objectif : créer le choc chez les téléspectateurs en posant des questions inattendues et parfois choquantes », a-t-elle expliqué au Huffington Post Maroc. Pire encore, le fondateur de TéléMaroc Rachid Niny n’y voit « aucun mal (…) tant que ses invités se prêtent au jeu ». Sauf que Doc Samad a porté plainte. Que fait la HACA ? Apparemment, elle ne peut pas faire grand-chose. Car bien que produite au Maroc, l’émission est émise par Nilesat depuis l’Espagne et donc intouchable. Espérons que les personnalités boycotteront le concept.

 

 

L’initiative vient en réponse au nombre croissant d’incidents dans le système de transport public du Pakistan impliquant le harcèlement et
Latifa Chérif, présidente de l’association Le ruban rose dresse pour nous, à l’occasion de La journée mondiale de lutte contre
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4