Dans la peau d’une djihadiste

Journaliste de profession, l’auteure - qui publie le livre sous pseudo - a cherché à infiltrer les filières de recrutement de l’état islamique en se faisant repérer par les djihadistes.

Elle a alors créé un faux profil Facebook sous le nom de Mélanie Nin, afin d’obtenir le maximum d’informations. C’est lors de ses recherches qu’elle tombe sur la vidéo d’un combattant de l’État islamique en Syrie, et décide de la partager. Suite à cela, celui-ci la contacte et lui demande ce qu’elle pense des moudjahidin et si elle a l’intention d’aller se battre en Syrie.

Anna lui répond qu’elle s’est récemment convertie à l’islam et c’est ensemble qu’ils planifient son voyage, ultime étape du reportage. Ce livre est le récit de ses aventures…

Dans la peau d’une djihadiste  d’Anna Erelle, éditions Robert Laffont

Après une édition aux Emirats arabes unis en 2022, la Coupe du monde des clubs, dénommée Mondialito, débute ce soir
La tendance argenté fait un retour remarqué cette saison. Découvrez notre sélection de pièces à shopper pour briller de mille
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4