CuiMer, parmi les gagnants du concours « 10 000 startups pour changer le monde »

Les noms des lauréats du concours « 10 000 startups pour changer le monde » ont été dévoilés le 25 mars à Paris. CuiMer, cofondée par Aya Laraki, fait partie des heureux gagnants. Pas étonnant. La marque qui transforme la peau de poisson en cuir exotique est un projet humain, éco-responsable et durable !

CuiMer continue à briller. La marque unique qui recycle et transforme la peau de poisson en cuir exotique vient de remporter un prix au concours « 10 000 startups pour changer le monde », organisé par La Tribune et BNP Paribas. Une compétition dédiée à l’innovation déclinée en six grandes catégories : Environnement & Énergie, Industrie 4.0, Deep Tech & Data, Smart Tech, Santé et Start pour les jeunes pousses de moins d’un an d’existence. CuiMer a donc fait chavirer le cœur du jury. Les raisons ? Elles sont nombreuses. Tout d’abord, la team est 100% féminine. Créée en 2016, le projet est cofondé par Aya Laraki aux côtés de Hiba, Hanane, Khawla et de Ratiba, étudiantes à la faculté des Sciences économiques de Casablanca. Ensuite, il est éco-responsable et durable. Pour contrer le « massacre » de millions d’animaux tués pour le commerce de cuir, la fine équipe a réalisé une panoplie de recherches jusqu’à découvrir que la peau de poisson a les mêmes propriétés que celui des reptiles utilisés pour le cuir exotique. Bingo ! Pour couronner le tout, elle décide de récupérer les peaux de poissons qui devaient finir aux ordures. Et il y en a des tonnes ! Le projet est enfin humain. Aujourd’hui, les jeunes stratuppers travaillent avec neuf artisans marocains qui confectionnent des chaussures, des portefeuilles, des porte-monnaie, des bracelets de montre, des étuis à passeport ou encore des porte-clefs. A court terme, elles souhaitent intégrer des femmes au cœur même du processus à travers des coopératives. Ainsi, CuiMer se démène pour changer les mentalités et le mode de consommation. C’est bien parti pour !

 

Le projet néerlandais-marocain « Urban Safar Tanja » est plus qu’une performance. C’est un spectacle itinérant, un voyage théâtral émotionnel
Hind Kharifi fait partie de ces illustratrices marocaines qui s’imposent sur la scène du design et du graphisme avec talent
C’est la gardienne de l’éthique des medias. Latifa Akharbach, ancienne journaliste et ex-diplomate, est à la tête de la Haute
C’est le weekend, rien de mieux que de découvrir la capitale économique sous un angle différent.  Rien de tel pour cela
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4