Courrier

Je suis une lectrice assidue de Femmes du Maroc, et cela depuis plusieurs années. Ma surprise était énorme quand j'ai eu le dernier numéro entre les mains ! J'ai tout simplement adoré. Le changement est radical, tant dans la forme que dans le fond.

Bravo FDM !
Je suis une lectrice assidue de Femmes du Maroc, et cela depuis plusieurs années. Ma surprise était énorme quand j’ai eu le dernier numéro entre les mains ! J’ai tout simplement adoré. Le changement est radical, tant dans la forme que dans le fond. Le nouveau FDM est beau, frais, chic, et résolument branché. Il est beaucoup plus visuel aussi, et c’est tant mieux. Ça m’a donné encore plus envie de plonger dedans, de le parcourir, de la première à la dernière page, et de revenir le feuilleter de temps à autre. Les  rubriques beauté et mode sont magnifiques. Et ce qui me ravit, c’est qu’il y a toujours autant d’articles sérieux, de dossiers, de témoignages, de reportages, de sujets sur le couple, le travail ou encore la sexualité, avec les fameuses pages noires. C’est mon Femmes du Maroc, mais dans un écrin qui me plaît beaucoup plus ! Le changement du logo m’a tout aussi captivée… Je trouve qu’il est plus dans l’air du temps. Ainsi fait, ce magazine me ressemble davantage, finalement. 

Les Marocains et le bling-bling
Votre dossier sur le luxe est très révélateur de la nature de notre société. Les Marocains adorent montrer qu’ils ont de l’argent ! On ne s’étonne plus de voir autant de Porsche, de Lamborghini, de Jaguar et de BMW dernier cri parcourir nos artères. Par contre, ce qui m’a le plus surprise, c’est de savoir que c’est la classe moyenne qui se permet de plus en plus ce genre de folies, en ayant recours aux crédits. C’est la fièvre du bling-bling qui est en train de toucher le commun des mortels…

A la pointe de la mode !
Bravo pour la série “La mode, c’est vous !”signée Jad Rifari. Elle est très tendance, exactement à l’image de la jeune femme moderne. L’endroit où vous avez pris les photos est aussi inattendu. Faire poser un
mannequin dans un garage est une idée tellement décalée et franchement, j’adore ! J’ai également beaucoup aimé la façon dont votre styliste a osé les mélanges de styles, de couleurs et de matières. C’était par ailleurs une excellente idée de nous donner à voir les accessoires de plus près. La série nous inspire ainsi autant de possibilités pour porter nos basiques, et les transformer selon nos envies.

Choquée par les “bacha bazi” d’Afghanistan
J’ai été choquée par votre reportage sur les “garçons-jouets” d’Afghanistan. Savoir que pareille pratique existe encore de nos jours me met hors de moi. Mais les photos sont sans équivoque, et le témoignage de leur auteur aussi. J’avais beau lire et relire l’article, je n’en revenais toujours pas. Comment peuton
se permettre d’acheter des jeunes garçons pour les initier à l’“art” de distraire les hommes ? Et ces “bacha bazi” sont non seulement appelés à chanter et à se déhancher pour le plaisir de ces pervers, mais ils subissent aussi les pires violences de leur part, y compris des sévices sexuels. Et puis, c’est quoi cette hypocrisie ? Comment peut-on se prétendre musulman, accomplir son devoir envers Dieu dans la mosquée la plus proche avant de se rendre tranquillement à ce genre de soirées et profiter honteusement de ces enfants ? C’est tout simplement révoltant !

Zone de turbulences !
J’adore votre nouvelle rubrique, “Zone Franche”, dans laquelle vous donnez la parole aux jeunes. Ça fait plaisir de savoir que nous avons aujourd’hui une tribune dans laquelle on peut s’exprimer, confronter nos idées et dévoiler nos opinions en toute liberté. C’est si rare qu’on nous invite à donner notre avis ! Le débat du mois dernier sur la liberté de l’art et des artistes était très intéressant, même si j’ai senti une
pointe de conformisme chez les participants. Mais bon, chacun a le droit de penser ce qu’il veut. De mon côté, je désire tant que les jeunes se lâchent et qu’ils n’hésitent plus autant à dire le fond de leur pensée. Mon voeu le plus cher est que cette “Zone franche” devienne une zone de turbulences !

C’est dans la douceur de vivre méditerranéenne que New Tangier présente une nouvelle collection fluide, acidulée et résolument décontractée. La
C’est l’été, les températures montent, quoi de mieux que de rester au frais et de binge watcher sur Netflix. Si
Si en 2023 une blessure a empêché, quelques jours seulement avant le début de la saison à Hawaï, "le lion
L’artiste Faiçal Adali, reconnu pour son approche innovante et sa capacité à capturer l'essence de la culture marocaine tout en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4