Célibattante se « ghettoïse »

Des inhibitions mal placées, Célibattante en a une flopée à revendre. Quand elle verse dans l'autoflagellation psychologique, elle n'a donc besoin de personne pour l'enfoncer davantage !

Finie l’autocensure déplacée !

Enviée par ses copines en couple, Célibattante, paralysée par son statut, n’ose pourtant pas jouir de sa liberté sans entraves en s’affichant toujours partante. De fait, alors qu’on lui prête (à tort) une vie des plus trépidantes, elle, pour sa part, se morfond le plus souvent devant “Fort Boyard” et un plat de pâtes. Parce que dîner au resto, aller au cinéma ou encore visiter une expo toute seule comme une grande est  vraiment une entreprise audessus de ses forces, notamment à cause du “présumé” regard des autres porté sur elle, la jaugeant telle une curiosité originale… Le type de croyances auquel elle adhère  profondément ? Une nana qui mange seule au restaurant est forcément en déplacement professionnel ; sinon, c’est une pauvre fille qui ne peut déclencher autre chose que de la pitié. Point. Au même titre, elle ne fréquente jamais les soirées “couples exclusifs” – parce qu’elle ne veut pas qu’on pense qu’elle est là pour piquer le mec d’une autre – et végète souvent dans des parties de célibataires où on ressasse les mêmes frustrations et jérémiades en boucle… Et Célibattante n’en finit pas de collectionner les blocages, dans nombre de domaines. Elle trouverait débile de charger sa petite voiture sur un coup de tête pour une virée surprise dans les dunes du Sahara, par exemple. En solo et en tête-à-tête avec le sable, peut-être ?!
Bref, sans copine, maman ou prince charmant (désespérément absent !), Célibattante ne sait pas prendre du plaisir en sa propre compagnie ; et son entourage est le premier à avaliser cette théorie à connotation communautaire ! Vite, on s’empresse de la décourager en actionnant le mécanisme de ses peurs : “C’est encore plus déprimant de faire les choses seule que de ne pas les faire du tout !” Et pourquoi donc,  messieurs dames ? N’aurions-nous pas peur, en vérité, de goûter aux plaisirs égoïstes et de ne plus  pouvoir s’en passer une fois en couple ? Il suffit de se lancer pour commencer à adorer s’auto-fréquenter régulièrement. Et celles qui redoutaient le regard des autres se retrouvent d’un coup à observer avec plus
d’attention leurs prochains et la vie grouillante qui les entoure… Les plus de cette levée d’interdictions ? Enfin, on entreprend ces activités qui nous passionnent en secret, sur lesquelles un compagnon sceptique nous aurait peut-être freinée !

Après une édition aux Emirats arabes unis en 2022, la Coupe du monde des clubs, dénommée Mondialito, débute ce soir
La tendance argenté fait un retour remarqué cette saison. Découvrez notre sélection de pièces à shopper pour briller de mille
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4