Au secours, je passe après sa passion !

Week-ends, soirées, vacances... tous les moments que votre couple est censé partager,ou presque, sont dédiés à sa passion. Votre moitié en a fait sa priorité, à tel point que votre vie de couple passe constamment au second plan. Nos conseils pour s'en sortir.

20heures : les deux petits diables sont déjà au lit. Aux anges, Madame savoure déjà la perspective d’une soirée torride, en tête-à-tête avec Chéri.
21 heures : au milieu du salon, Madame assiste, impuissante, à un rendez-vous très sérieux et très exclusif entre Chéri et… un ballon de foot. Parce que pour un homme qui regarde le Clasico à la télévision, il n’y a vraiment que le score, ses chips et son verre de thé à la menthe qui comptent !
22 heures : …et toujours aussi transparente. Chéri est confortablement installé sur le canapé, passionné par son match. Madame s’ennuie à mort et surtout, ce n’est  pas comme ça qu’elle imaginait leur soirée. Elle entreprend quelques  tentatives maladroites pour attirer son attention,mais il ne réagit pas. Alors elle décide de jouer le tout pour le tout : elle se place devant lui et… commence à se déshabiller. Madame n’a pas l’habitude de jouer les strip-teaseuses, mais elle est à bout de forces. Elle ne peut plus supporter que son propre mari la traite tout naturellement comme si elle était invisible, concentré qu’il est sur sa partie de foot. Heureusement, il oublie très vite le match et éteint enfin cette maudite télévison. Madame a gagné la partie. Pour ce soir, au moins…

Ultimatum
Celles qui partagent l’existence de passionnés de foot se reconnaîtront forcément dans ce scénario. Et il n’y a pas que ceux-là. Comptez aussi les inconditionnels de jeux vidéo, les fous de voitures ou de grosses bécanes, les mordus de chevaux, les férus de jeux de cartes… et la liste est encore longue ! Quelle que soit la nature de la passion, partager la vie d’un accroc n’est pas une mince affaire. On essaie toutes, au tout début de notre histoire tout au moins, de laisser Chéri vivre comme avant. On fait même l’effort de vouloir partager ces moments-là. On trouve ça excitant. Mais à un moment donné, la passion peut devenir trop envahissante, au point d’asphyxier l’intimité du couple qui court ainsi à sa perte. Là, la crise est à craindre. “Sa moto, c’est sa priorité. Et je n’exagère rien ! Au début, j’ai essayé de m’intéresser à la mécanique, de rencontrer ses potes motards, de comprendre ce qui le fascine dans sa passion,d’être plus ouverte. Je ne vous cache pas qu’à un moment, j’ai même pris goût à nos virées aux quatre coins du Maroc. Mais c’est dur d’avoir en permanence l’impression que le couple est placé au second plan. Non seulement il passe tout son temps libre à bichonner sa moto ou programmer des périples avec sa bande, mais en plus, il me reproche de l’étouffer et d’être égoïste si j’ai le malheur de me plaindre”. Pour Rania, c’en était trop ! Elle a donc décidé de poser un ultimatum à sa douce moitié : “C’était soit il ralentissait la cadence, soit il disait adieu à notre couple. Avoir constamment à partager mon homme avec une moto, non merci !”

Ménage à trois
Cela peut sembler extrême, mais il arrive en effet que la passion s’immisce complètement dans l’espace partagé par le couple, au risque de ne plus se sentir exister. “Si l’épouse a l’impression qu’elle est mariée à du vent et qu’elle n’est là que pour s’occuper des enfants et donner du plaisir au lit, ça ne peut plus fonctionner. Il  est évident que si cette passion occupe trop d’espace, l’intimité du couple sera complètement remise en question”, tient à rappeler d’emblée le psychologue Hachem Tyal. La vie de couple est ainsi mise à rude épreuve. Le partenaire, tout à sa passion, en fait sa priorité au point que l’autre ne trouve plus sa place dans ce drôle de ménage à trois.
Car mettons-nous d’accord sur une chose : il y a une différence entre le temps que l’on consacre à sa passion, et le fait que celle-ci passe avant tout. En effet, si la routine a la réputation de tuer le couple, l’absentéisme conjugal est tout aussi nocif, sinon plus ! “Mon mari vient de se découvrir une nouvelle passion : la pêche. Au début, je trouvais sympa de l’accompagner avec le petit au bord du lac. On en profitait alors tous les trois. Mais depuis un moment, cette activité  est devenue beaucoup plus envahissante car il veut entreprendre des périples de plus en plus éloignés. Un week-end par-ci, une petite semaine de vacances par-là… Ce qui signifie systématiquement moins de temps pour notre fils et  moi”, déplore Sanaa. Les nombreuses absences, c’est bien la principale difficulté de la vie aux côtés d’un passionné. On rumine lorsqu’il n’est pas là et on l’accable de reproches une fois rentré. Que faire alors pour éviter que la passion de votre partenaire ne perturbe dramatiquement votre vie de couple ?

Absences
On peut aussi décider de profiter de ses absences répétées pour souffler un peu, s’offrir des moments de détente ou voir ses copines. Agir plutôt que de parler pourrait bien constituer un début de dénouement. Mais attention, cela ne marche pas à tous les coups. “Face à sa passion pour la moto, j’ai essayé de mon côté d’imposer mes soirées entre copines. On programmait des séances de cinéma, des sorties au resto, et même des aprèsmidi détente au spa. Je n’hésitais pas, si besoin, à jouer la provocation, histoire de marquer le coup. Mais au bout d’un moment, je me suis rendu compte que ça ne faisait que nous éloigner davantage”, raconte Rania.
Les reproches, tout comme les “actions”, peuvent parfois rester sans effet. Et le risque qui persiste alors est que la passion de l’un impacte dramatiquement la vie de couple. “Il faut que chacun des deux partenaires prenne conscience  que tout choix de vie implique un renoncement.On doit tenir compte de l’équilibre du couple que l’on ne peut atteindre qu’à travers l’échange et la discussion”, insiste le Dr Tyal. Au lieu de s’essayer à des solutions détournées, le mieux finalement est de mettre les choses à plat… tout de suite ! Il est en effet important d’établir des règles et de ne pas se laisser envahir par une passion. Car comme dans n’importe quelle situation, si vous acceptez de vivre ainsi de longs mois sans dire un mot, votre chéri risque de ne pas comprendre ce soudain changement dans votre attitude et de vous accuser, à tort, de “rébellion”. Et rassurez-vous, bien “négociée”, la vie aux côtés d’un passionné peut être agréable. Et pour cause : partager son existence peut-être si passionnant !

La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4