Bernard Corbel : “L’amour a besoin d’exclusivité”

Peut-on trouver l'amour sur des applications de rencontres? Comment? Une relation basée sur le sexe peut-elle évoluer vers une relation sérieuse? Eléments de réponse avec Bernard Corbel, psycothérapeute et sexologue.

Peut-on trouver l’amour sur des applications de rencontres, telles que Tinder, Bumble ou Happn ?

Je serais tenté de vous dire que si ce n’est pas l’objectif, pourquoi y aller ? En pratique, c’est ce qui risque de se passer pour un certain nombre de personnes qui espère, au-delà d’une rencontre éphémère, faire une rencontre plus intéressante. Maintenant chercher l’amour de cette façon n’est certainement pas une bonne méthode. Si on opte pour ce genre de sites, il faudra aussi changer de paradigmes, et reconsidérer le fait que l’amour peut résulter d’une rencontre via les applications. Mais pour l’heure, une précipitation en la matière serait un pur fantasme.

Est ce qu’une relation basée sur le sexe peut évoluer vers une relation amoureuse, puis ensuite vers l’engagement ?

Cette question fait la liaison avec ce que je viens d’évoquer. La notion de “faire l’amour”, du moins en français, porte en soit l’idée d’un sentiment et non pas d’une relation de satisfaction immédiate. Si les deux partenaires parviennent à apporter du plaisir et du bonheur l’un à l’autre, il est possible généralement que cela serve de moteur pour développer une relation qui s’intéresserait progressivement à d’autres aspects de la vie.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui espèrent trouver l’amour sur les applications de rencontres ?

Je serais tenté de dire aux personnes qui aspirent à trouver l’amour de ne pas le chercher sur ces applications. Et si elles vont sur ces sites, c’est qu’elles espèrent aussi trouver quelque chose en attendant l’amour, avoir la satisfaction de rencontrer une personne, fut-elle une inconnue, qui vous écoute, cherche à vous comprendre, et à partager un moment magique. Et à ceux qui y auraient trouvé l’amour, de se désabonner de ces applications. La relation d’engagement a ses attraits et elle a besoin, pour éclore et perdurer, d’exclusivité.

Les « Totems » signés Ghizlaine Agzenaï sont reconnaissables au premier coup d’œil… Du street art, aux collaborations avec les
Bouchra Benchekroun, nutritionniste psychothérapeute, nous livre ses précieux conseils pour un Ramadan sain.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4