Un Marocain de 12 ans gravit la plus haute montagne de Turquie

Âgé d'à peine 12 ans, le Marocain Youssef Tazi a réussi, dimanche, l'exploit de gravir le mont "Ararat", la plus haut montagne de Turquie, qui culmine à plus de 5.000 mètres d'altitude.

Après un voyage de cinq jours parti de la ville turque de Doğubayazıt, Youssef Tazi a atteint le sommet du mont « Ararat », situé à la frontière entre la Turquie et l’Arménie, devenant ainsi le premier enfant marocain à gravir une montagne qui  dépasse les 5.000 mètres.

« Je suis honoré par l’exploit exceptionnel de mon fils de 12 ans, armé de sa passion, de son courage et de sa solide détermination à hisser le drapeau national sur le plus haut sommet montagneux de Turquie, à 5.165 mètres d’altitude, après un long voyage en montagne qui a duré cinq jours, pleins d’enseignements et de défis », a déclaré à la MAP le père et compagnon de l’enfant, Omar Tazi.

« Ainsi, Youssef devient le plus jeune grimpeur marocain qui défie la peur, affronte le froid et le manque d’oxygène, et dépasse la barrière des 5.000 mètres », a-t-il ajouté.

Il est à noter que Youssef et Omar Tazi ont choisi de se lancer dans cette aventure après plus d’un an de préparation physique, psychologique et médicale, et après avoir gravi plusieurs sommets montagneux au Maroc, dont certains dépassent les 4.000 mètres d’altitude.

A la veille de l’escalade, Omar Tazi a indiqué à la MAP que « se lancer dans cette aventure est intervenu après une longue réflexion et une consultation avec des grimpeurs professionnels, ce qui nous a exigé d’être très minutieux dans toutes nos démarches et préparations intensives pendant 14 mois ».

Et de préciser que les préparatifs pour l’ascension du sommet « Ararat » comprenaient « un suivi médical régulier, un régime alimentaire spécial, une préparation mentale, une adaptation continue aux hauteurs et des cours réguliers pour renforcer la forme physique et assurer la sécurité de Youssef ».

Suite au succès retentissant des vitrines M’OTION à M Avenue, la première édition du concours M’OTION NextGen s'est tenue le
Elles brillent dans différents domaines et se distinguent par leur force, charisme et impact positif sur leur environnement. Les profils
Il y a urgence ! Il faut stimuler l’implication des femmes dans l’économie. Elle est au plus mal : 19,8%
“Assilah, ville de tous les amours...” est l’intitulé de l’exposition qui réunit onze artistes travaillant pour la plupart à Assilah.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4