Séisme d’Al Haouz : Sa Majesté le Roi se rend au chevet des blessés et effectue un don de sang

Sa Majesté le Roi Mohammed VI s’est rendu, mardi après-midi, au Centre Hospitalier Universitaire “Mohammed VI” de Marrakech où le Souverain s’est enquis de l’état de santé des blessés, victimes du tremblement de terre survenu le vendredi 8 septembre.

À cette occasion, SM le Roi Mohammed VI a visité le service de réanimation et celui d’hospitalisation des victimes du séisme où le Souverain s’est informé de l’état de santé des personnes blessées ainsi que des soins qui leur sont prodigués par les équipes médicales mobilisées à la suite de cette catastrophe naturelle d’ampleur.

Cette initiative Royale d’un grand soutien moral aux blessés et à leurs familles vient conforter les différentes initiatives et mesures prises, conformément aux Hautes Instructions Royales, pour secourir, assister et accompagner les personnes affectées par le séisme d’Al-Haouz.

Quelque 2.171 blessés ont été admis aux différents centres hospitaliers de la région de Marrakech-Safi, dont 484 blessés majeurs et 1.570 blessés mineurs. 248 personnes sont encore hospitalisées.

A cette occasion, SM le Roi Mohammed VI a bien voulu faire don de Son sang, un geste fort qui témoigne également de la bienveillance Royale et exprime l’entière solidarité du Souverain et Sa totale compassion aux victimes et aux familles éplorées.

La visite de Sa Majesté le Roi au CHU «Mohammed VI» traduit la Haute sollicitude dont le Souverain entoure les victimes du séisme d’Al-Haouz, et vient consacrer la symbiose qui existe entre Sa Majesté le Roi et Son peuple dans l’heur et le malheur et qui permet au Royaume du Maroc de gérer les crises du moment et d’entrevoir l’avenir avec enthousiasme et détermination.

(Avec MAP)

Le projet néerlandais-marocain « Urban Safar Tanja » est plus qu’une performance. C’est un spectacle itinérant, un voyage théâtral émotionnel
Hind Kharifi fait partie de ces illustratrices marocaines qui s’imposent sur la scène du design et du graphisme avec talent
C’est la gardienne de l’éthique des medias. Latifa Akharbach, ancienne journaliste et ex-diplomate, est à la tête de la Haute
C’est le weekend, rien de mieux que de découvrir la capitale économique sous un angle différent.  Rien de tel pour cela
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4