L’École belge de Casablanca lance son école du dehors

L’école du dehors de l’école belge de Casablanca a été officiellement lancée, en présence de Pierre-Yves Jeholet, Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce concept pédagogique innovant concernera les enfants âgés de 2 ans à 7 ans qui bénéficieront d’un enseignement mixte classe traditionnelle/ classe du dehors

Le lancement d’une école à ciel ouvert a nécessité trois années de développement. Durant ce temps, les équipes du centre de développement des écoles belges au Maroc ont pensé et construit toutes les facettes de ce projet pédagogique innovant. Elles ont observé les meilleures pratiques d’enseignement du dehors à l’international, se sont entourées d’experts de cette pédagogie provenant de Hautes Ecoles d’enseignement supérieur de Belgique Francophone ainsi que d’un duo d’architectes belge et marocain.  Dans le même temps, une formation sur-mesure a été conçue et donnée aux enseignants qui déploieront la pédagogie du dehors.

C’est ainsi qu’une infrastructure complète d’école à ciel ouvert sera implantée sur un terrain 1,5 hectares dans l’enceinte du site actuel de l’école belge de Casablanca situé sur la route d’Azemmour. L’espace est aménagé sous forme de zones d’accueil et de zones d’apprentissage : zone aventure, zone « potager », zone animaux, station météo, espace rassemblement, coin feu… Une éolienne, des panneaux photovoltaïques ainsi qu’une station de traitement d’eau y sont prévus également pour intégrer la dimension développement durable. L’espace comportera 3 pavillons-classes de 120m2 chacun, construits en bois et montés sur pilotis. Cette école du dehors est dimensionnée pour pouvoir accueillir simultanément une centaine d’élèves.
A travers ce projet pionnier, l’école belge de Casablanca entend apporter à ses élèves tous les bénéfices de l’éducation en plein air en transférant une partie des apprentissages en dehors des salles de classe traditionnelles.

Caftan 2024 s'est conclu en beauté après quatre jours de célébration de l'élégance et de la richesse du caftan marocain.
Les détenteurs de passeport marocains peuvent se déplacer librement vers 73 pays étrangers sans besoin de demander un visa. Certaines
Voyager seule représente une façon de goûter à la liberté, de vivre ses envies sans entraves. Nadia Stoti, Travel blogger,
Pas question de s’ennuyer cet été à Casablanca. On s’arme de sa crème solaire, de son plus joli bikini et
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4