FIFM 2023 : Mads Mikkelsen et Faouzi Bensaïdi Honorés

Cette année, à l’occasion de sa 20e édition, l’Étoile d’or du Festival sera remise à deux personnalités d’exception, en reconnaissance de leurs contributions significatives à l’art cinématographique : le grand acteur danois à la carrière internationale Mads Mikkelsen et le talentueux et poétique réalisateur marocain Faouzi Bensaïdi.

Mads Mikkelsen est l’un des rares comédiens contemporains à alterner avec succès les rôles dans les blockbusters hollywoodiens et le cinéma d’auteur européen. Son audace et son magnétisme, sa capacité à se réinventer avec brio d’un film à l’autre, en fait l’un des acteurs les plus fascinants et les plus appréciés de sa génération. Choisissant souvent des rôles complexes, Mikkelsen intrigue, terrifie ou charme de film en film et est aujourd’hui l’acteur danois le plus célèbre dans le monde.

« Cher Festival de Marrakech, Quel honneur pour moi d’être une nouvelle fois invité dans votre magnifique festival. J’étais venu la dernière fois dans le cadre d’une célébration du cinéma danois. Cette fois, il s’agit d’un hommage personnel. Je vais certainement dédier le prix que je vais recevoir à toutes les personnes avec qui j’ai travaillé toutes ces années. Pour autant, je suis très fier que mon nom vous soit venu lorsque vous recherchiez une personne digne d’être célébrée. Je suis fier, honoré et très heureux de retrouver bientôt des amis, des collaborateurs et certains de mes héros de toujours, dans la superbe ville de Marrakech. J’ai hâte ! » a-t-il déclaré.

Depuis près de 25 ans, Faouzi Bensaïdi mène une carrière exemplaire devant et derrière la caméra. Auteur phare du cinéma marocain, il en est l’un des représentants les plus illustres à l’international, ses films étant régulièrement sélectionnés dans les plus grands festivals du monde, de Cannes à Berlin, en passant par Toronto et Venise. Passé maître dans l’art du poético – burlesque, il construit patiemment et sûrement une œuvre remarquable, d’une grande singularité et d’une profonde humanité.

« Marrakech est une ville aux mille histoires et le festival en est une, lumineuse, brillante, ouverte, humaine et qui n’arrête pas de se renouveler, d’inventer des nouvelles pistes. J’ai tissé moi aussi une histoire, si intime, avec ce très beau festival. Je suis fier d’y avoir montré tous mes films et très reconnaissant à cette fidélité, cette amitié. Merci au Festival de Marrakech de distinguer cet attachement avec cet hommage qui est un immense honneur pour moi. Très heureux et ému de le recevoir chez moi et dans l’un des plus beaux festivals au monde. Hâte de partager mon dernier film Déserts, fait lui aussi de mille et une histoires, avec tous les festivaliers » a – t-il affirmé dans le cadre de sa participation au Festival.

Le projet néerlandais-marocain « Urban Safar Tanja » est plus qu’une performance. C’est un spectacle itinérant, un voyage théâtral émotionnel
Hind Kharifi fait partie de ces illustratrices marocaines qui s’imposent sur la scène du design et du graphisme avec talent
C’est la gardienne de l’éthique des medias. Latifa Akharbach, ancienne journaliste et ex-diplomate, est à la tête de la Haute
C’est le weekend, rien de mieux que de découvrir la capitale économique sous un angle différent.  Rien de tel pour cela
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4