Viol conjugal : Non c´est non !

Face à un sujet qui met toujours mal à l´aise, deux artistes français ont réalisé une capsule autour du thème.

« Je suis ordinaire », titre du court-métrage, raconte l´histoire d´un jeune couple, a priori amoureux et complice. La scène s´ouvre sur un moment sympathique où il est question de choisir le film à regarder. Jusqu´ici tout va bien, puis le mari « tente une approche ». Le registre change. Sans cri, sans violence, sans injure. On est loin du viol classique au détour d´une ruelle sombre, pourtant c´en est bel et bien un. « Je suis ordinaire » ou le drame de nombreuses femmes, qui osent difficilement se plaindre. On vous laisse découvrir.

 

La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4