Une voilée du métro clashe le chroniqueur de Libération

Dans une émission de radio belge, une chroniqueuse a répondu à Luc Le Vaillant, le journaliste de Libération qui avait publié une chronique jugée raciste et islamophobe.

Lundi 7 décembre, les lecteurs du quotidien français Libération ont pu découvrir une chronique intitulée « La femme voilée du métro ». Dans ce texte, le journaliste Luc Le Vaillant faisait part de ses « craintes et fantasmes » à la vue d’une femme en « abaya couleur corbeau » dans une rame de métro « post-attentats ». Taxé de racisme et d’islamophobie, l’éditorial a fait grincer des dents au sein même de la rédaction de Libération. Hier soir sur Arabel FM, une radio bruxelloise, dans l’émission Ca se passe à BX, la chroniqueuse Yousra Dahri a répondu à Luc Le Vaillant par une intervention de 3 minutes dans laquelle elle ironise sur le manque de courage de ce « faux vaillant ». Elle pointe du doigt son intolérance née de la peur et de l’ignorance. Elle défend aussi cette définition du féminisme que beaucoup ont du mal à intégrer : « être ce qu’on est sans vouloir plaire à la tendance ». Et de rétorquer à ceux qui prônent le repli et la méfiance : « Il va te falloir beaucoup de bravoure parce qu’on est beaucoup à se mélanger, se côtoyer, s’accepter et se comprendre. » Elle l’invite enfin à venir rencontrer « ces beurettes qui (le) font fantasmer » pour apprendre ce qu’est « être vaillant ». Une belle réponse qui interroge la notion de liberté dans des sociétés où seule une partie de la population en jouit pleinement.

Pour son concert lors de la 27ème édition du Festival des musiques sacrées du monde de Fès, Kim Burrell sera
Ancrées dans les traditions mais s’inscrivant dans la contemporanéité, les tenues de Ghita Lahrichi composent une silhouette beldi-chic reconnaissable entre
Une robe à manches bouffantes, des ballerines ultra-tendances et des bijoux fins et raffinés… Voyons la vie en rose avec
une composition d'un bel effet pour une salade gourmande.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4