Un salon dédié à la femme musulmane interdit aux hommes. Sexisme?

Le salon au féminin présenté par les organisateurs comme le 1er salon dédié à la femme musulmane se tiendra les 21 et 22 mars 2015 au Parc des expositions de Pontoise avec pour particularité d'interdire son accès aux hommes.

Un salon comme un autre pourrait on croire, mais quand on n'autorise pas l'accès d'un salon commercial à la gente masculine et qu'on n'accepte que des exposants femmes, n'y a-t-il pas lieu de parler de discrimination et de sexisme?

 

Deux halls commerciaux, pourvus de deux entrées bien distinctes sont ainsi prévus: l'un réservé aux familles (hommes, femmes et enfants), l'autre réservé aux femmes.

Une initiative qui heurte les lois républicaines et notamment l'article 225-1 du Code pénal, qui interdit et considère comme discriminatoire "toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de leur patronyme, de leur lieu de résidence, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs moeurs, de leur orientation ou identité sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée".

S'agissant d'un événement à caractère commercial, l'article 225-2 du Code pénal précise que toute discrimination commise à l'égard d'une personne physique ou morale est punie de trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende lorsqu'elle consiste, en outre, à "refuser la fourniture d'un bien ou d'un service". Lorsque le refus discriminatoire est "commis dans un lieu accueillant du public ou aux fins d'en interdire l'accès, les peines sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 75.000 euros d'amende".

Le salon au féminin tombera-t-il sous le coup de ces lois? C'est la question qui se pose.

Situé à l’hôtel Jadali, au cœur du paisible et verdoyant quartier de l'Hivernage à Marrakech, le Spa Yemaya est une
“ L'amour nous envahit d’un bonheur enivrant et nous nous sentons soudain merveilleusement vivants.”
Les boxeuses Oumayma Belahbib et Leila El Ksiri se préparent pour le tournoi de qualification olympique (TQO) mondial, programmé du
Le 1er événement automobile et sportif 100% féminin revient du 12 au 27 avril. 400 gazelles, dont 21 Marocaines, vont
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4