Tétouan : deux sœurs veulent créer « Princess auto », un garage pour les femmes

A Tétouan, deux sœurs mécano, Najlae et Rajae ont un rêve, celui d’ouvrir un garage 100% féminin dédié à la gente féminin pour abolir les diktas sexistes qui sévissent dans le monde de la mécanique.

« Depuis que je suis petite, j’aime tout ce qui touche aux voitures et aux motos », explique Rajae. Actuellement en formation de mécaniciennes, Rajae et Najlae, deux sœurs tétouanaises, sont les deux seules filles de leur classe. Pas étonnant dans ce monde de la mécanique, temple du machisme où les femmes ont rarement leur mot à dire. Une fois leur diplôme en poche, les deux sœurs garagistes ont un projet bien spécial en tête. Elles comptent ouvrir « Princess Auto », un garage où les femmes pourront venir faire réparer leur véhicule sans passer par la gente masculine. La réparation automobile ne sera désormais plus une corvée mais plutôt un moment de détente enrichissante pour leurs clientes. Dans un reportage réalisé par l’Agence américaine de développement (USAID), les deux sœurs vêtues de leurs combinaisons grises affirment avoir «choisi ce métier pour casser les stéréotypes et les barrières car ce métier n’est pas purement masculin». On ne peut leur souhaiter que du courage pour la suite !

Membre du jury de la 20ème édition du FIFM, l'écrivaine franco-marocaine Leïla Slimani revient avec Femmes du Maroc sur son
Le Festival International du Film de Marrakech célèbre, cette année, sa 20e édition. « C’est l’âge où on prend son envol.
Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meriem a présidé, samedi à la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc à Rabat, la
L’écrivaine franco-marocaine Leïla Slimani fait partie du jury de cette 20e édition du Festival International du Film de Marrakech. Sur
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4