« Tempête de Sable » : beau film sur une dramatique réalité

La cinéaste israélienne Elite Zexer a mis dix ans à mener à accoucher de ce film qui narre une histoire d’amour et de mariage forcé chez les Bédouins de la région du Néguev.

Dix ans de vie et 22 jours de tournage ! C’est ce qui a fallu à la réalisatrice israélienne Elite Zexer pour illustrer cette histoire d’amour et de mariage forcé chez les Bédouins de la région du Néguev en Israël, celle de la colère émouvante d’une jeune fille oscillant entre les conventions traditionnelles de son pays et de sa famille et sa quête de la liberté, d’un amour interdit. « Tempête de sable » illustre la lutte sans fin de cette étudiante bédouine pour échapper au mariage arrangé qui l’attend. Le personnage de Layla, au du cœur du film, entretient une relation avec un de ses camarades d’université, une union qui ne semble pas ravir sa mère. La jeune femme doit alors renoncer à son amour pour se plier à celui que son père a choisit pour elle. Le long métrage fait office de fenêtre sur les pesanteurs sociologiques des villages bédouins et illustre avec beaucoup de finesse et de légère des modes de vie autre que les nôtres. Le film nous plonge dans une réalité attirée par la situation des mariages arrangés, de la répudiation ou encore la polygamie, des coutumes différentes des nôtres, mais qu’il est toujours bon de connaître. Une perle rare simple et essentielle à voir et à revoir !

tempête de sable

L’initiative vient en réponse au nombre croissant d’incidents dans le système de transport public du Pakistan impliquant le harcèlement et
Latifa Chérif, présidente de l’association Le ruban rose dresse pour nous, à l’occasion de La journée mondiale de lutte contre
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4