Qui est Hasna A., la femme kamikaze ?

La femme qui a déclenché sa ceinture d’explosifs tôt ce mercredi matin dans un appartement de Seine Saint Denis serait la cousine d’Abdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attentats du 13 novembre.

Elle a vécu à Epinay sur Seine jusqu’en 2012. L’enquête en cours pour établir l’identité de la femme kamikaze vient de délivrer ses premières vérités. Ainsi, d’après certaines sources proches de l’enquête, la femme kamikaze serait la cousine d’Abdelhamid Abaaoud, le « cerveau » présumé des attentats du 13 novembre, présumé être en Syrie actuellement mais soupçonné aujourd’hui d’être à Paris même.

Hasna A. , est née en 1989 et travaillait jusqu’en 2012 dans une entreprise de BTP à Epinay sur Seine. Elle avait, selon ces memes sources, menacé à plusieurs reprises, l’Etat français et exprimé son désir de faire le jihad.

A l’heure actuelle, les enquêteurs s’intéressent de près au fait que quelques minutes avant d’activer sa ceinture d’explosifs, la kamikaze « a été aperçue en train de passer un coup de téléphone.  » reste à savoir à qui et pourquoi.

Une bande son amateur enregistrée par un voisin a dévoilé les échanges entre les forces de l’ordre et la femme kamikaze. A la question « Il est où ton copain ? » Que lui posent les policiers, la femme répond à deux reprises : « C’est pas mon copain ! », avant que ne retentissent des coups de feu.

Cette femme est la première à mourir en kamikaze sur le sol français.

Suite au succès retentissant des vitrines M’OTION à M Avenue, la première édition du concours M’OTION NextGen s'est tenue le
Elles brillent dans différents domaines et se distinguent par leur force, charisme et impact positif sur leur environnement. Les profils
Il y a urgence ! Il faut stimuler l’implication des femmes dans l’économie. Elle est au plus mal : 19,8%
“Assilah, ville de tous les amours...” est l’intitulé de l’exposition qui réunit onze artistes travaillant pour la plupart à Assilah.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4