Maroc : campagne de solidarité après la mort d’une victime d’un viol collectif

El Hasna a été victime d’un viol collectif. Quelques jours plus tard, son corps inerte a été retrouvé dans un puits à Rabat.

«Combien de femmes doivent mourir pour que la loi change ? » C’est le titre de la campagne lancée par l’Union féministe libre (UFL) à la suite de la mort tragique de El Hasnae, violée par son père adoptif puis  violée par un groupe d’hommes avec 15 autres jeunes filles. Dans une vidéo diffusée sur Youtube, les membres de l’association relatent l’histoire de cette jeune fille de 18 ans retrouvée morte au fond d’un puits. La première fois qu’elles voient El Hasnae, la jeune fille a dormi plusieurs nuits dans la gare de Rabat, sans savoir où aller, après qu’elle a fui sa maison où son père adoptif abuse d’elle. Recueillie par l’association, elle est ensuite placée dans un centre. Mais une semaine plus tard, la jeune fille est retrouvée morte au fond d’un puits dans son village. Entre temps, les membres de l’UFL ont appris qu’elle avait été violée collectivement. Elles ont fait parvenir à H24Info.ma une vidéo qui relate les circonstances du crime. La famille de la défunte ainsi que quatre autres victimes ont décidé de poursuivre les violeurs en justice. La prochaine audience est prévue pour le 2 janvier, souligne l’UFL. Relayons cette vidéo afin que les lois changent !

 

C’est le rendez-vous de l’élite du golf féminin. Organisée du 06 au 11 février 2023, la Coupe Lalla Meryem, qui
Pour atteindre l’égalité femme-homme, il est crucial, fondamental, indispensable de repenser les masculinités. Soufiane Hennani, nous livre son point de
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4