Loubna Abidar a quitté le Maroc pour la France

Suite à son agression à Casablanca, le 5 novembre, Loubna Abidar a finalement préféré quitter le Maroc après avoir annoncé qu’elle ne le quitterait pas…

Il y a quelques jours, Loubna Abidar, actrice principale du film « Much loved » de Nabil Ayouch, apparaissait le visage tuméfié sur des photos publiées sur sa page facebook. Dans une vidéo, elle explique sans trop de détails avoir été agressée et accuse la police et les hôpitaux de Casablanca de ne pas lui avoir porté secours. « Aucun commissariat ni aucun médecin n’ont accepté de me soigner. Tout le monde se moquait de moi et disait “Enfin Abidar ! Tu t’es fait frapper !” », a-t-elle annoncé. Une déclaration que la préfecture police a immédiatement démenti dans un communiqué de presse expliquant que la jeune femme s’était effectivement présentée aux alentours de 2 heures du matin, que sa déclaration avait été prise en compte mais que celle-ci avait refusé de signer le PV, préférant au préalable se munir d’un certificat médical. Par ailleurs, la préfecture explique que l’actrice n’a pas souhaité en dire davantage sur les conditions de son agression ni sur l’identité de ses agresseurs.

Suite à cela, dans un entretien téléphonique accordé à un journal électronique arabophone, Loubna Abidar menaçait de s’exiler en France si elle n’était pas reçue dans les 48 heures par Le Roi, ou par le chef du gouvernement ou toute autre personnalité haut placée. Des propos virulents qu’elle avait ensuite regretté le lendemain, expliquant sur sa page facebook  s’être exprimée de la sorte sous le coup de la colère et niant vouloir quitter le Maroc. 

La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4