Londres : flambée des actes islamophobes

A Londres, les agressions contre des musulmans ont augmenté de 70% selon la police métropolitaine.

La police a enregistré 816 actes islamophobes depuis un an, 478 de plus qu’à la même période en 2014. Globalement, les crimes racistes et religieux ont augmenté de 27% avec 13 007 incidents relevés. La plus grosse augmentation a été enregistrée dans le district de Merton dans le sud-ouest de Londres. En 2014, cet arrondissement avait connu 8 incidents. On en a comptabilisé 29 durant les 12 mois suivants, une augmentation de 263%. Selon Scotland Yard, c’est le quartier de Westminster qui a connu le plus grand nombre d’actes islamophobes en 2014-2015 avec 54 crimes. 

Les plus touchées sont les femmes qui représentent à peu près 60% des victimes. Selon l’organisation Tell MAMA, celles qui portent le voile sont victimes d’incidents plus graves. Et plus elles sont voilées, plus les agresseurs se déchaînent. Plusieurs raisons expliquent cette surenchère : « Les vêtements des femmes traduisent leur appartenance à l’islam, ce qui les rend plus visibles. La lâcheté de leurs agresseurs les incite à s’attaquer à des femmes seules accompagnées d’enfant plutôt qu’à des hommes », explique le commandant Mak Chishty, chef de la police chargée des actes racistes. « Des évènements mondiaux » ont aussi pu contribuer à aggraver ces actes de même qu’on enregistre des pics d’incidents durant les jours de fête et les jours de prière où les musulmans sont plus visibles. 

« Les communautés musulmanes de Londres sont inquiètes. Des équipes de police assurent une présence plus ciblée localement dans les quartiers concernés et aux moments les plus sensibles, trajets scolaires, jours de fête et heures de prière », poursuit le policier. 

Victime d’agressions quotidiennes, Joni Clark, une maman de 23 enfants convertie à l’islam, a déménagé du quartier de Penge dans le sud-est de Londres vers Whitechapel dans l’est. « Mes enfants sont profondément affectés et j’ai peur pour leur sécurité. »

Les actes antisémites ont également augmenté de 93% durant la même période, avec 499 incidents enregistrés contre 258 l’année précédente. 

L’initiative vient en réponse au nombre croissant d’incidents dans le système de transport public du Pakistan impliquant le harcèlement et
Latifa Chérif, présidente de l’association Le ruban rose dresse pour nous, à l’occasion de La journée mondiale de lutte contre
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4