L’Iran nomme pour la première fois depuis 1979 une femme au poste d’ambassadeur

Une femme a été nommée ambassadrice d’Iran en Malaisie, une première pour un poste de ce niveau depuis la révolution islamique de 1979, a annoncé dimanche le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

Marzieh Afkham, 50 ans et diplomate de carrière depuis près de trente ans, était porte-parole du ministère des Affaires étrangères depuis 2013, année de l’élection du président modéré Hassan Rohani.

Mme Afkham « a accompli avec succès sa mission pendant plus de deux ans », a affirmé M. Zarif. « Elle a réussi à agir avec dignité, courage et une vision particulière » dans une période où la diplomatie iranienne était particulièrement regardée « par l’opinion publique ».

Marzieh Afkham a de son côté salué « le courage d’une telle décision, la confiance placée dans les femmes en leur donnant des responsabilités et l’occasion de faire avancer » la société iranienne.

Après son élection, M. Rohani avait demandé à ses ministres de nommer des femmes à des postes importants et avait auparavant affirmé que « la discrimination ne serait pas tolérée » dans son gouvernement. Il a lui-même nommé trois femmes sur onze vice-présidents.

Les Iraniennes peuvent être députées, ministres, mais n’ont pas accès aux fonctions de juge et aucune n’a été autorisée à se présenter à l’élection présidentielle depuis 1979.

C’est le rendez-vous de l’élite du golf féminin. Organisée du 06 au 11 février 2023, la Coupe Lalla Meryem, qui
Pour atteindre l’égalité femme-homme, il est crucial, fondamental, indispensable de repenser les masculinités. Soufiane Hennani, nous livre son point de
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4