Les journalistes Panafricaines débattent des questions migratoires avec Nasser Bourita

À la veille de la tenue du 2ème Forum des Panafricaines, le chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita, a reçu les membres du réseau « Les Panafricaines » jeudi 25 octobre, au siège du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale à Rabat.

Comptant 116 membres issues de 53 pays africains, (en plus de 88 membres représentant la presse nationale marocaine), le réseau des femmes journalistes d’Afrique, réuni les 26 et 27 Octobre à Casablanca pour son second forum, a choisi de tenir ses travaux autour des questions migratoires, et du rôle des médias pour une perception plus juste des migrants.
Un forum qui se tient quelques semaines avant l’adoption du Pacte Mondial pour les Migrations, à l’issue du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres des Nations Unies, sous les auspices de l’Assemblée Générale. Il se tiendra le 10 décembre prochain à Marrakech.
« Une date symbolique importante » a souligné Nasser Bourita dans une allocution adressée aux Panafricaines : « l’adoption du Pacte Mondial pour les Migrations sera un moment important, avec une date symbolique, celle du 10 Décembre, qui célèbre la proclamation de la Déclaration universelle des droits de l’homme ».
Au chef de la diplomatie marocaine d’ajouter : « ce sera également un moment important pour le multilatéralisme, car ce sera la première fois que la communauté internationale débattra et trouvera des solutions sur cette question. Le défi de Marrakech sera de voir comment ce Pacte sera rapidement mis en œuvre. L’Afrique y aura un rôle important à jouer. »
Nasser Bourita a longuement insisté sur les enjeux continentaux des questions migratoires, et la nécessité pour les pays africains de coordonner leurs actions : « il faut que l’Afrique présente une vision lucide sur ces questions migratoires, et la responsabilité première revient aux pays africains eux-mêmes. Une concertation sous-régionale, continentale doit avoir lieu. Cette Afrique ne pourra pas se faire si ses décideurs attendent les réunions pour coordonner leurs actions. »
Pour ce qui est du rôle des médias, il s’agit de tordre le coup aux clichés et de lutter contre les stéréotypes. Après avoir salué la naissance du réseau Les Panafricaines, le chef de la diplomatie marocaine a marqué son soutien au choix du thème de ses travaux cette année : « les médias ont un rôle à jouer, car travailler sur la perception, c’est déjà la moitié de la solution », a relevé Nasser Bourita.

Le projet néerlandais-marocain « Urban Safar Tanja » est plus qu’une performance. C’est un spectacle itinérant, un voyage théâtral émotionnel
Hind Kharifi fait partie de ces illustratrices marocaines qui s’imposent sur la scène du design et du graphisme avec talent
C’est la gardienne de l’éthique des medias. Latifa Akharbach, ancienne journaliste et ex-diplomate, est à la tête de la Haute
C’est le weekend, rien de mieux que de découvrir la capitale économique sous un angle différent.  Rien de tel pour cela
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4