L’Arabie Saoudite veut organiser les JO… Mais sans les femmes

Organiser les Jeux Olympiques, l'Arabie Saoudite aimerait ça, mais à condition que la mixité soit bannie!

Dans une interview accordée au site Francsjeux.com, le Prince saoudien Fahad J. A. Al-Saud a émis l'hypothese d'organiser ces jeux en Arabie Saoudite pour les athlètes hommes et dans le même temps à Bahrein, pour les femmes.

Si les résolutions de l'Agenda 2020 votées par le CIO en décembre permettent désormais à deux pays voisins de s'unir dans l'organisation des JO pour partager la facture et ainsi alléger les coûts, l'Arabie Saoudite aimerait mettre en pratique cette nouvelle résolution… à sa manière. Car il ne s'agit pas de faire des économies dans le cas présent, mais de mettre en pratique sa conception des rapports hommes/femmes, à savoir chacun de son côté. Les athlètes féminines seraient ainsi invitées à participer aux JO mais à Bahrein où on se montre plus souple en matière de droits des femmes.

"Des pays comme l'Arabie saoudite doivent travailler pour permettre aux femmes de participer librement. Il ne faut pas simplement évacuer les problèmes vers d'autres pays", a répondu le CIO.

Evoquant dans l'interview "certains freins culturels", le prince admet que "notre société peut se montrer très conservatrice. Elle accepte encore assez mal que les femmes fassent du sport de compétition, en natation notamment. Il n'est pas tellement admis, non plus, de porter une tenue de sport en public", explique-t-il. Mais rassure-t-il, "cette année, nous devrions pouvoir avancer de façon significative sur la question de la femme dans le sport".

L’actrice franco-marocaine Nadia Benzakour joue dans le dernier film d’Eric Barbier, « Zodi et Téhu ». Un magnifique conte dans lequel
L’événement Art-Fair est de retour à Marrakech. Ce rendez-vous international pose ses valises dans les salons de la Mamounia, mais
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4