La situation des enfants au Maroc en 10 chiffres

À l’occasion de la journée mondiale des droits de l’enfant ce 20 novembre, l’UNICEF invite les enfants du monde entier à se mobiliser contre le harcèlement, la discrimination et l’injustice dont ils sont, eux-aussi, victimes. Une sorte de "prise de pouvoir" afin que leurs paroles soient enfin entendues. Le point en 10 chiffres sur la situation des enfants au Maroc.
  • 72,7 % des accouchements ont été réalisés dans un établissement de santé en 2011 (90,7% en milieu urbain et 54,6 % en zone rurale).
  • 28,8 %, c’est le taux de mortalité infantile enregistré en 2011 contre 40 % entre 2003 et 2014.
  • 14,9 % des enfants de moins de 5 ans avaient un retard de croissance en 2011 : 14% de filles et 15,8 % de garçons. Ils étaient au total 29% entre 1996 et 1997. L’insuffisance pondérale concernait en 2011, 3,1 % des enfants de moins 5 ans contre 7,7 % en 1996-1997.
  • 49,5 % des enfants de 4-5 ans ont été inscrits en préscolaire pour la période 2016-2017, soit 45 % de filles et 53,9 % de garçons. La scolarisation en primaire atteint, quant à elle, quasi les 100 % alors que celle du collège est de 87,6 % et du lycée, 66,6 %, les filles étant à chaque fois les moins scolarisées.
  • 14,2 % des 15-17 ans dont 24,6 % de filles, ne travaillent pas, ne sont pas à l’école et ne suivent aucune formation (chiffres de 2016).
  • 6 % des naissances n’ont pas été enregistrées pendant les cinq années précédant l’enquête (2006-2011). L’explication ? Pour 16,8 % le coût élevé, 5,9 % l’accessibilité, et le reste pour des raisons diverses mais non énoncées…
  • 11 % de filles et 0,6 % de garçons âgés entre 15 et 19 ans ont été mariés en 2011.
  • 4,1 % des mères ont entre 16 et 19 ans en 2011. Dans le détail, 0,9 % ont 16 ans, 1,9 % 17 ans et 5,3 % 18 ans.
  • 11 373 enfants dont 3 455 filles ont été placés dans un établissement de protection pour enfants en situation difficile en 2016.
  • 4,4%, c’est le taux de pauvreté qui touche en 2015 des enfants.
C’est parti pour la huitième édition du très prestigieux concours Ammar Award en faveur des artistes en situation de handicap
Grande gagnante du Défilé Jeunes Talents, Imane Bamouss a séduit le jury par son audace, sa créativité et sa réinterprétation
Du 1er au 13 juillet 2024, 80 femmes représentant 28 pays africains, ont suivi le programme African Women in Tech
Les créations d’Ibticem Larbi sont peuplées de femmes puissantes et de personnages de notre temps. À travers les histoires qu’elle
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4