La Hongrie veut éradiquer les préjugés en se servant de la gastronomie

Une ONG hongroise a eu une sympathique idée pour venir à bout des réactions xénophobes envers les migrants.

Vous voulez rapprochez les gens? Pensez à la gastronomie !  A Budapest une association a réussi à convaincre 10 restaurants de servir pendant une semaine des spécialités venant de la Syrie, de l’Afghanistan, de l’Erythrée et de la Somalie. Malgré la difficulté à obtenir certains ingrédients, l’initiative a été accueillie avec enthousiasme par les établissements qui vont ainsi contribuer à faire découvrir l’art culinaire de ces pays et favoriser la tolérance. Face aux nombreuses réservations déjà cumulés, les initiateurs de l’évènement envisagent même de le prolonger dans le temps et l’espace en incluant les zones rurales qui accueillent le plus de réfugiés. Menus colorés, soirées quizz, activités artistiques pour les plus petits, tous les efforts sont concentrés pour endiguer les tensions suite à l’afflux des migrants. Pour la petite anecdote, l’association financée par une bourse du gouvernement norvégien, s’est inspirée d’un restaurant situé à Pittsburg proposant dans le même but des plats originaires de tous les Etats avec lesquels les USA sont en conflits.

Suite au succès retentissant des vitrines M’OTION à M Avenue, la première édition du concours M’OTION NextGen s'est tenue le
Elles brillent dans différents domaines et se distinguent par leur force, charisme et impact positif sur leur environnement. Les profils
Il y a urgence ! Il faut stimuler l’implication des femmes dans l’économie. Elle est au plus mal : 19,8%
“Assilah, ville de tous les amours...” est l’intitulé de l’exposition qui réunit onze artistes travaillant pour la plupart à Assilah.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4