La dernière chanson d’Imane Bent Lhouate fait polémique

Les paroles de la nouvelle chanson d’Imane Bent Lhouate intitulée « Lbnat Kamouniat » ont dû mal à passer. Dans son texte, la jeune femme défend la violence conjugale.

Battre sa femme ne serait pas un problème, au contraire, d’après Imane Bent Lhouate. Dans son dernier titre, « Lbnat Kamouniat », elle justifie tout bonnement les violences faites aux femmes. Interrogée après le déclenchement de cette vive polémique, la chanteuse a tenté de se défendre sur le site ChoufTV : « Comment une femme va savoir que son mari tient à elle ? C’est par son comportement envers elle. Je ne parle pas des coups de violents. Il peut la bousculer, la gifler (..). Je parle des coups ’doux’ de l’amour, de ceux que l’on utilise quand on est amoureux ».

Selon une étude réalisée par le ministre de tutelle, 6 millions de Marocaines âgées entre 18 et 64 ans ont été victimes de violence entre juin 2009 et janvier 2010. Et d’après une enquête effectuée au Maroc par l’ONU Femmes intitulée « International Men and Gender Equality Survey – IMAGES », 20% des femmes et 38 % des hommes pensent qu’une épouse mérite d’être battue à certains moments. Un point très préoccupant pour Leila Rhiwi, représentante de l’ONU Femmes Maghreb, d’autant plus que « vous avez plus de 60%  des hommes et près de la moitié des femmes qui pensent qu’une épouse devrait tolérer la violence pour préserver l’unité familiale… »

Situé à l’hôtel Jadali, au cœur du paisible et verdoyant quartier de l'Hivernage à Marrakech, le Spa Yemaya est une
“ L'amour nous envahit d’un bonheur enivrant et nous nous sentons soudain merveilleusement vivants.”
Les boxeuses Oumayma Belahbib et Leila El Ksiri se préparent pour le tournoi de qualification olympique (TQO) mondial, programmé du
Le 1er événement automobile et sportif 100% féminin revient du 12 au 27 avril. 400 gazelles, dont 21 Marocaines, vont
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4