#jenesuispasunepoule : une nouvelle manière de lutter contre la misogynie ?

Publiée mercredi soir par le compte Twitter du magazine féminin Marie Claire, la photo en a surpris plus d’un. Jean-Vincent Placé, le patron du groupe écologiste au Sénat en France, pose en costume, le regard sérieux… une poule dans les bras.

L'écologiste compterait ainsi «dénoncer la misogynie en politique», en réponse à la réaction d’un député UMP qui avait imitait une poule dans l'hémicycle pendant la prise de parole d'une collègue EELV, en octobre dernier. «Arrêtez! Cela suffit! Je ne suis pas une poule!», avait alors répliqué l'élue. Plusieurs responsables politiques avaient alors dénoncé un acte sexiste.

Le but du cliché serait ainsi d’ «attirer l'attention pour dénoncer toute forme de sexisme et de misogynie dans les différents corps de métier, dont la politique», avant le 8 mars, la journée des droits la femme, explique Jean-Vincent Placé au Lab.

Le sénateur salue au passage l'idée du magazine Marie Claire : «Moi qui ai toujours été féministe et qui me bats pour la parité, j'ai trouvé que c'était un excellent moyen». «Le monde politique est âgé et très masculin, ce sont des sexagénaires pas très ouverts», témoigne encore l'écologiste interrogé par le mensuel féminin.

 

C’est dans la douceur de vivre méditerranéenne que New Tangier présente une nouvelle collection fluide, acidulée et résolument décontractée. La
C’est l’été, les températures montent, quoi de mieux que de rester au frais et de binge watcher sur Netflix. Si
Si en 2023 une blessure a empêché, quelques jours seulement avant le début de la saison à Hawaï, "le lion
L’artiste Faiçal Adali, reconnu pour son approche innovante et sa capacité à capturer l'essence de la culture marocaine tout en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4