Iran : la chasse aux non-voilées

L'Iran est parti en croisade contre des mannequins qui s'affichent sans voile sur Instagram. Une propagation de la « culture non islamique » prise très au sérieux par la justice iranienne.

Cachez cette chevelure que je ne saurai voir. Dans le cadre d’une vaste opération appelée « Araignée 2 », le tribunal iranien chargé de la cybercriminalité mène une véritable chasse aux sorcières contre ceux et celles qui partagent des photos « anti-islamiques » sur Instagram. Ce coup de filet vise principalement des gens du milieu de la mode. 170 personnes ont ainsi été identifiées comme gérants de ce genre de pages (photographes, maquilleurs, mannequins…) et huit Iraniens ont été arrêtés en mars pour avoir publié des photos de femmes non voilées. Suivie par des dizaines de milliers de fans sur Instagram, le mannequin Elham Arab a récemment comparu devant le procureur de Téhéran. Dans une émission de télévision, elle a affirmé regretter son « geste » et a sommé les Iraniennes de ne pas commettre la même erreur qu’elle.

C’est dans la douceur de vivre méditerranéenne que New Tangier présente une nouvelle collection fluide, acidulée et résolument décontractée. La
C’est l’été, les températures montent, quoi de mieux que de rester au frais et de binge watcher sur Netflix. Si
Si en 2023 une blessure a empêché, quelques jours seulement avant le début de la saison à Hawaï, "le lion
L’artiste Faiçal Adali, reconnu pour son approche innovante et sa capacité à capturer l'essence de la culture marocaine tout en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4