#IammuslimNYC : la campagne de New York contre l’islamophobie fait un flop

#IammuslimNYC, la campagne contre l'islamophobie lancée par la mairie de New York n'a pas touché sa cible. Explications.

Fin septembre, la mairie de New York lançait une campagne contre l’islamophobie, intitulée #IammuslimNYC (je suis un musulman new-yorkais), diffusée exclusivement sur les réseaux sociaux, Instagram, Twitter et Facebook. Dans un climat politique nauséabond du fait des attaques du candidat Trump contre les musulmans, cette campagne vise à dénoncer les discriminations dont les musulmans sont victimes et à casser les préjugés sur cette population qu’on imagine trop facilement barbue et voilée. Cette campagne met en avant cinq portraits de new-yorkais musulmans, femme voilée ou non, homme de couleur noir, avec ou sans barbe. Le hic : la campagne a fait un flop. Elle n’est absolument pas devenue virale et certains chiffres avancent qu’elle aurait au mieux touché 11.000 personnes. C’est très peu. La communauté musulmane à New York compte à elle seule entre 500 000 et 600 000 personnes.

Après trois années d’interruption en raison de la pandémie de Covid-19, le Trophée Hassan II de Golf et la Coupe
Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de la grande artiste feue Khadija Assad,
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4