Halte au blues de la rentrée !

Quoi de plus déprimant que de replonger dans la routine du quotidien après des vacances de rêve ? Pour éviter que le retour au travail se fasse dans la douleur, FDM vous donne ses astuces pour une rentrée en douceur. Prête à repartir du bon pied ?

Je prolonge l’ambiance estivale
C’est déjà la reprise ! Pour éviter la déprime, pourquoi ne pas prolonger le plus longtemps possible les effets des vacances ? Vous pouvez profiter des dernières belles journées ensoleillées pour continuer d’exhiber des couleurs fraîches et pimpantes. Jaune, fuchsia, turquoise, rose… tous les tons sont bons pour respirer la bonne humeur et égayer votre rentrée. Et puis, pensez à vous faire plaisir, comme au temps des congés. A l’heure du déjeuner, n’avalez pas votre sandwich sur le pouce devant l’écran de votre ordinateur. Profitez de votre pause pour partager un vrai repas, hors du lieu de travail, de préférence avec des gens que vous appréciez. Le soir aussi, pas la peine de replonger dans la même routine. Prenez l’air avant de rentrer chez vous : promenez-vous, allez au café avec des amis, faites un peu de shopping… Et puis, on ne vous le dira jamais assez : aménagez-vous des loisirs, trouvez de nouveaux centres d’intérêt ; car votre vie ne doit pas être uniquement centrée sur le travail.

Je fais le bilan

La meilleure attitude à adopter pour repartir du bon pied, c’est de faire le bilan. Il n’est pas question de reprendre les mêmes habitudes, surtout si vous vous sentez insatisfaite de votre vie professionnelle ! Prenez donc votre courage à deux mains et faites le point sur tout le travail accompli pour savoir où vous en êtes exactement. La rentrée est le meilleur moment pour prendre du recul et penser enfin à l’évolution de votre carrière. Commencez par réfléchir au sens de votre travail sur tous les plans, à la meilleure manière de travailler avec vos collaborateurs et d’améliorer l’organisation dans votre service. Voyez jusqu’à quel point les objectifs atteints répondent à vos aspirations et surtout, arrêtez de fantasmer. Notre coach est d’ailleurs formel : l’entreprise ne nous doit pas le bonheur au travail, c’est à nous de le chercher en étant le plus proche de la réalité. Pas d’objectifs irréalisables donc, au risque de traîner d’éternelles insatisfactions.

Je m’organise malin

Vos vacances n’ont duré que trois semaines et pourtant, à votre retour, votre bureau croule sous les dossiers en attente. Pas de panique ! Vous pouvez en venir à bout grâce à une organisation optimale. Pour cela, pensez à établir une to-do list : notez noir sur blanc tout ce qu’il vous reste à faire. Cela vous permettra de mieux vous organiser et de ne pas vous laisser submerger par toutes les tâches en attente. Triez ensuite ces dernières en  fonction des priorités : c’est le meilleur moyen de ne pas s’éparpiller dans des activités de moindre importance et perdre un temps précieux avant de s’attaquer à l’essentiel. Pensez aussi à établir un planning mensuel. Ainsi,  vous aurez une vision à moyen terme qui vous permettra de mieux planifier vos actions et vous évitera de faire trop de choses en même temps.

Je pose mes limites
Dès qu’il s’agit de relever de nouveaux défis, vous êtes toujours partante ! C’est une qualité, certes, mais  le problème, c’est de ne pas savoir dire non quand c’en est trop. Par peur de décevoir ou par crainte de l’autorité, vous évitez la confrontation et avez tendance à ne jamais dire non à votre patron, ou même à vos collègues. En adoptant une telle attitude, vous risquez surtout de crouler sous le travail, et de multiplier les  frustrations par la même occasion. Un cercle vicieux susceptible de vous amener à  culpabiliser et à vous déprécier vous-même. Pour s’en sortir, le plus simple serait d’apprendre à dire “non”. Et rassurez-vous, personne ne vous en tiendra rigueur si votre refus est justifié par des arguments  pertinents.

Je prends soin de moi

Si vous voulez rester épanouie, il est essentiel d’avoir une bonne hygiène de vie. Des horaires réguliers de sommeil et une nutrition équilibrée contribueront à votre bien-être. L’exercice physique est aussi essentiel pour diminuer les effets du stress. Vous me direz que c’est impossible dans un environnement  ’entreprise,mais des astuces existent. Il ne s’agit pas d’envisager une série de pompes devant la machine   café, mais de faire quelques mouvements d’étirement, ni vu ni connu, derrière son écran. Des exercices pour le  dos, la nuque, les abdos et même pour les fesses sont envisageables ! Et puis, n’oubliez  pas de monter et descendre les escaliers sur la pointe des pieds. C’est excellent comme  entraînement cardio !

Je ne sombre pas dans la routine
Il n’y a pas que dans le couple que la routine peut être fatale. Dans la vie professionnelle aussi, la  lassitude tue. Une des causes du blues de la rentrée est la perspective de retomber dans le même  train-train quotidien. a solution : rechercher la nouveauté. Il ne s’agit pas  forcément d’entamer un changement radical en allant,  par exemple, à la recherche de défis professionnels. Si vous sentez l’ennui  pointer le bout du nez, pourquoi ne pas vous intéresser à de nouveaux dossiers et varier les tâches. Sinon, cherchez des plaisirs simples que vous pouvez réaliser sans plus tarder : prenez un autre chemin pour rentrer du travail, mangez et buvez autre chose, faites connaissance avec de nouveaux collègues, entretenez une  plante… ça peut marcher !

Je ne prends pas de bonnes résolutions
Cela vous semble paradoxal, mais il n’en est rien ! A quoi bon vous risquer à prendre d’énièmes bonnes
résolutions que vous n’allez probablement pas tenir ? Le problème dans ce cas-là, c’est que nous avons tendance à placer la barre trop haut. Quelques mois plus tard, c’est la déception qui nous guette. Alors un conseil : soyez réalistes et visez des bonheurs accessibles !

Je pense… aux prochaines vacances !
C’est une manière comme une autre de se motiver. Nous avons tous besoin d’une pause vis-à-vis de notre
environnement et de nos préoccupations habituelles.  Et ce n’est pas parce qu’on vient tout juste de rentrer de vacances qu’on n’a pas le droit de penser à sa prochaine évasion et de s’en réjouir d’avance !

La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4