Esclaves sexuelles à vendre : les tarifs de Daesh

110 euros, c’est le prix d’une adolescente au royaume de Daesh. Zainab Bangura, envoyée spéciale de l’ONU en Irak sur les questions de violences sexuelles en zone de conflit, aurait eu entre les mains un tract islamiste incluant une liste de tarifs pour des esclaves capturés, selon l’agence Bloomberg.

Sans surprise, les jeunes filles les plus jeunes ont la cote la plus élevée, 110 euros, tandis que passée l’adolescence, les prix chutent. D’après la représentante de l’ONU, les esclaves, souvent des femmes yézidies, sont offertes aux leaders de l'EI, puis achetées au prix fort par de riches hommes du Moyen-Orient, avant d'être cédées aux combattants de Daech aux tarifs de la liste. Une fille peut être ainsi vendue et achetée par cinq ou six hommes différents, et certaines sont même revendues à leurs familles en échange de rançons. Comble de l’horreur, les esclaves les plus chers sont des fillettes âgées de 1 à 9 ans, vendues pour 150 euros en moyenne. Selon les Nations Unies, le groupe djihadiste est bien l’auteur de ce tract. 

La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4