Dans “The Glass Legde”, Iman Oubou déconstruit les croyances limitatives ! (Interview)

Iman Oubou, miss New York 2015 et fondatrice du média en ligne Swaay, publie son premier livre intitulé “The Glass Legde” dans lequel elle parle d’“un plafond de verre inconsciemment imposé”, de “batailles internes” empêchant les femmes d’évoluer professionnellement. Entretien.

Pour vous, de quelle manière les femmes s’“auto-sabotent” ?
Les obstacles externes semblent interminables pour toutes les femmes qui se battent pour s’asseoir à la table des leaders de leur secteur. C’est pourquoi, lorsque nous rencontrons des difficultés ou des revers dans notre parcours, notre premier réflexe est de rejeter la faute sur la société : sexisme, harcèlement sexuel, manque de soutien et de ressources, problème de garde d’enfants, etc. Il est parfois difficile de reconnaître que, même s’il existe indéniablement des obstacles externes, le plus grand d’entre eux est, au final, peut-être celui de la mauvaise estime de soi.

Selon vous, il faudrait donc arrêter de se fixer sur des facteurs “externes” comme la société, les mentalités ou la culture patriarcale ?
S’il est normal de reconnaître les obstacles externes que beaucoup d’entre nous doivent surmonter en permanence, il est important de ne pas devenir une victime de ces facteurs circonstanciels et de se concentrer sur ce que nous pouvons contrôler. De nombreuses recherches montrent que les personnes opprimées font souvent face à ces obstacles externes en intériorisant la discrimination et les préjugés dont elles sont victimes. Cela alimente l’auto-sabotage, réduisant notre sentiment d’autonomie. C’est ainsi que nous finissons par perdre le contrôle de notre propre parcours. Ce livre donne à chaque femme les outils nécessaires pour changer son histoire, et ce, plus rapidement, que le monde extérieur ne changera pas pour elle. Il suffit que notre perspective passe de “les choses devraient être différentes” à “qu’est-ce que je peux faire différemment” !

Ce livre s’apparente à un guide très personnel dans lequel vous évoquez votre vie. Quelles ont été vos principales difficultés ?
Mon livre explore les dix thèmes les plus courants autour desquels les femmes ont tendance à “bloquer”, notamment le pouvoir, l’authenticité, le conflit, etc. Les lecteurs y trouveront des témoignages de femmes ayant réussi dans de nombreux secteurs d’activité ainsi que des exercices fondés sur des recherches universitaires et scientifiques. Mais une grande partie de ce guide est issue de mes propres expériences qui m’ont offert un parcours professionnel fascinant et varié.
Pour moi, la route qui mène jusqu’au plafond de verre m’a fait vaciller, car j’ai été victime d’oppression intériorisée et d’auto-sabotage. Après que Swaay, média que j’ai lancé, ait subi un revers majeur dû à la perte d’un investissement, ma vie a été bouleversée et j’ai été obligée de redéfinir ma stratégie pour me remettre de cette chute dévastatrice. J’avais officiellement touché le fond, étant endettée voire complètement fauchée. À l’époque, je ne savais pas ni quoi faire, ni comment aller de l’avant. Après avoir plongé dans un état d’introspection, mon premier réflexe a été de rejeter la faute sur la société et les facteurs extérieurs que j’ai dû traverser en tant que fondatrice : sexisme, harcèlement sexuel, préjugés liés aux concours de beauté, manque de soutien et de ressources, etc. En réfléchissant longuement sur mes propres défauts et en consignant mes pensées dans un journal, j’ai réalisé que pour me remettre sur pied et me battre pour mon entreprise et pour la vie qui m’anime, je devais, me tourner vers “mon intérieur” pour déconstruire les croyances limitatives que j’intériorisais inconsciemment et pour éliminer les comportements autodestructeurs qui m’empêchaient d’avancer !

Quels conseils donneriez-vous aux femmes pour “prendre (enfin) le pouvoir” ?
Si vous n’êtes pas suffisamment conscientes de vous-mêmes et sûres de vous dans tous les aspects de votre vie, il est facile d’intérioriser tout ce que le monde extérieur vous renvoie comme image négative. Se construire de l’intérieur vers l’extérieur est le meilleur moyen de traverser la vie avec conviction, puissance et confiance en soi !

Situé à l’hôtel Jadali, au cœur du paisible et verdoyant quartier de l'Hivernage à Marrakech, le Spa Yemaya est une
“ L'amour nous envahit d’un bonheur enivrant et nous nous sentons soudain merveilleusement vivants.”
Les boxeuses Oumayma Belahbib et Leila El Ksiri se préparent pour le tournoi de qualification olympique (TQO) mondial, programmé du
Le 1er événement automobile et sportif 100% féminin revient du 12 au 27 avril. 400 gazelles, dont 21 Marocaines, vont
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4